Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


Critique : Les Animaux Fantastiques (2016)

Publié par Cinéo Max sur 21 Novembre 2016, 16:31pm

Catégories : #Les films, #J.K. Rowling’s Wizarding World, #Les Chroniques de Max

Les Animaux Fantastiques

Les Animaux Fantastiques

 

Film d’aventure fantastique américano-britannique sorti en 2016, réalisé par David Yates, avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Alison Sudol,…

 

Synopsis :

 

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d'être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du "Moldu") déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s'agit d'une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l'ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d'enquêtrice. Et la situation s'aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d'Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu'il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s'apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Allociné

Norbert Dragonneau

Norbert Dragonneau

 

Critique :

 

Depuis 15 ans, le phénomène Harry Potter a envahi nos écrans de cinéma. Et cette année, 5 ans après Harry Potter et les Reliques de la Mort – Partie 2, l’univers magique créé par J.K. Rowling revient dans nos salles obscures avec Les Animaux Fantastiques. David Yates, déjà réalisateur des 4 derniers films de la saga originale, revient à la réalisation de ce nouveau film écrit par J.K. Rowling elle-même.

 

Ce spin-off nous raconte donc les aventures de Norbert Dragonneau (Newt Scamander en V.O.) qui arrive à New-York après avoir parcouru le monde pour étudier les animaux fantastiques et en avoir recueilli plusieurs spécimens dans sa valise. Après avoir rencontré Jacob Kowalski, ce non-maj’ va accidentellement libérer plusieurs créatures de la valise. Suite à cet accident, Norbert et Jacob vont rencontrer Porpentina Goldstein et sa sœur Queenie, qui vont les aider à retrouver les animaux perdus.

Dans le même temps, New-York subit une série d’attaques menées par une créature mystérieuse. Percival Graves, un auror travaillant pour le MACUSA (l’équivalent américain du ministère de la magie dans Harry Potter), mène l’enquête et va très vite soupçonner Norbert et ses animaux fantastiques.

 

Porpentina Goldstein & Norbert Dragonneau

Porpentina Goldstein & Norbert Dragonneau

 

Ce film contient donc 2 intrigues principales, entourées de petites sous-intrigues servant surtout à faire avancer les enjeux principaux du long-métrage. Ces deux intrigues sont finalement assez simples. Il s’agit pour l’une d’une simple quête pour retrouver des animaux perdus dans New-York, et pour l’autre d’une sorte d’enquête policière pour découvrir qui attaque les non-maj’ (ça me rappelle un peu Harry Potter et la Chambre des Secrets d’une certaine manière). Mais, il faut reconnaitre que ces deux intrigues se croisent parfaitement bien et sont finalement utiles l’une à l’autre. C’est parce que Norbert a perdu des animaux fantastiques qu’il est le suspect numéro 1, et c’est parce qu’il est le suspect numéro 1 qu’il doit retrouver le plus vite possible ses créatures pour prouver son innocence.

 

De plus, l’histoire du film se révèle très intéressante car elle permet de présenter et de proposer un très bon développement d’une toute nouvelle facette de l’univers magique créer par J.K. Rowling (de nouveaux lieux, une toute nouvelle époque, de nouveaux personnages,…) et réussit à garder un équilibre entre  l’inédit et la cohérence avec ce qui a déjà été fait dans les films précédents.

 

Porpentina & Queenie Goldstein

Porpentina & Queenie Goldstein

 

Le film contient aussi plusieurs questionnements intéressants sur le racisme, la peur de l’autre, de l’inconnu, de l’étrange et les conséquences que ça peut avoir sur les personnes obligées de se cacher (même si finalement, ses questionnements sont assez peu développés). Enfin, le film est rythmé par de très bons rebondissements assez inattendus malgré la présence de quelques facilités scénaristiques.

 

Mis à part quelques scènes au début du film que je trouve assez expédiées (comme s’ils voulaient se débarrasser le plus vite possible de l’exposition de l’univers pour rentrer directement dans le vif du sujet), le long-métrage est plutôt bien rythmé. De manière générale, il prend bien son temps pour développer ce qu’il a à raconter sans pour autant être trop long (je pense même que le film aurait mérité 15 minutes de plus).

 

Dans l’ensemble, les scènes d’action sont vraiment très bonnes, très impressionnantes pour certaines, et la bataille finale est même excellente.

 

Jacob Kowalski, Norbert Dragonneau & Porpentina Goldstein

Jacob Kowalski, Norbert Dragonneau & Porpentina Goldstein

 

Les effets spéciaux sont vraiment très bons. Il y a plusieurs ralentis très bien utilisés et les animaux fantastiques sont vraiment pas mal. J’ai eu un vrai coup de cœur pour l’effet utilisé pour montrer le déplacement à la 1ère personne de la créature qui attaque New-York, ça donne une image vraiment stylée. Donc, de manière générale, le film est visuellement très beau, presque magique.

 

Au niveau de l’ambiance, le film est très légèrement plus adulte que les Harry Potter (à part les deux derniers peut-être). Le long-métrage propose un bon mélange d’humour, d’action, de suspens, de tension, mais aussi d’émerveillement et de féérie (lié à la découverte d’un nouvel univers). Ça donne vraiment un beau film à voir qui arrive finalement à jouer sur les deux facettes de la saga originale (la saga Harry Potter a commencé sur des films enfantins pour finir sur des films beaucoup plus adultes, plus sombres).

 

Percival Graves

Percival Graves

 

Ce spin-off nous propose un casting véritablement excellent (dans la continuité des castings des films Harry Potter finalement). Les 4 acteurs principaux (à savoir : Eddie Redmayne qui joue Norbert Dragonneau, Katherine Waterston qui joue Porpentina Goldstein, Alison Sudol qui joue Queenie Goldstein et Dan Fogler qui joue Jacob Kowalski), et Colin Farrell, qui interprète Percival Graves, sont vraiment parfaits dans leurs rôles respectifs.

 

Ezra Miller, qui joue Croyance Bellebosse, et Faith Wood-Blagrove, qui joue sa jeune sœur, Modesty, sont vraiment excellents aussi. Ils nous livrent une prestation presque glaçante qui peut réussir à nous faire froid dans le dos.

 

Dans l’ensemble, les personnages et leurs relations sont vraiment très bien développés et les 4 protagonistes principaux sont vraiment attachants. Les capacités en Legilimancie (le pouvoir de lire dans les pensées des gens) de Queenie en font l’un des meilleurs personnages du film.

 

La famille Bellebosse

La famille Bellebosse

 

De manière générale, j’aime beaucoup les décors du film. Le New-York de 1926 est très bien représenté et l’aspect du MACUSA est vraiment pas mal. Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est le monde qu’a créé Norbert à l’intérieur de sa valise. Ce décor est vraiment excellent, c’est le plus magique de tous.

 

Enfin, la musique est plutôt pas mal. C’est un grand plaisir de réentendre les notes du thème principal d’Harry Potter au tout début du film, mais les nouvelles musiques principales de ce spin-off sont aussi excellentes.

 

Jacob, Porpentina, Queenie & Norbert

Jacob, Porpentina, Queenie & Norbert

 

Pour conclure, Les Animaux Fantastiques est vraiment un film excellent. Les quelques imperfections se situent essentiellement au début du film (quelques facilités scénaristiques pour mettre en place l’intrigue, quelques scènes d’exposition de l’univers un peu trop expédiées). Mais dans l’ensemble, ce spin-off vaut largement la saga Harry Potter. Cette nouvelle facette de l’univers magique de J.K. Rowling est vraiment intéressante à découvrir, les personnages principaux sont très attachants, surement grâce au casting, les effets spéciaux, les décors et les musiques sont très bien, et l’ambiance est digne des films originaux. Ce spin-off a même un avantage par rapport à la saga Harry Potter : il n’est pas adapté d’un roman, c’est une histoire entièrement originale. La qualité d’adaptation n’influence donc pas le jugement des fans. Je suis donc très satisfait de ce film et j’ai déjà hâte de voir ce que nous réserve la suite.

 

Note : 4,7/5

 

A voir :

 

Merci d’avoir lu cette critique, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, et à partager la critique si elle vous a intéressé. Bonne journée !

 

Retrouvez Ciné-O-Max aussi sur les réseaux sociaux :

Les Animaux Fantastiques (2016)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents