Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


Critique : X-Men – Days of future past (2014)

Publié par Cinéo Max sur 28 Avril 2017, 14:19pm

Catégories : #X-Men, #Les films, #Les Chroniques de Max

X-Men – Days of future past

X-Men – Days of future past

 

Film de super-héros américain sorti en 2014, réalisé par Bryan Singer, avec Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence,…


⦁    Synopsis :
 

Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants. 

Allociné

Wolverine, Magnéto, Charles Xavier & Vif-Argent

Wolverine, Magnéto, Charles Xavier & Vif-Argent

 

⦁    Critique :


3 ans après avoir vu leur franchise relancée avec Le commencement, les X-Men reviennent au cinéma avec le film événement X-Men – Days of future past. Ce nouvel épisode de la saga signe plusieurs retours. D’une part celui de Bryan Singer à la réalisation, quinze ans après avoir réalisé X-Men 1er du nom. Et d’autre part, cet opus signe le grand retour des acteurs d’origines qui vont donc côtoyer les nouveaux visages de la franchise.

 

En effet, le film débute dans un futur post-apocalyptique où l’on découvre les derniers X-Men encore vivants qui tentent de survivre en se cachant comme ils peuvent des sentinelles. Ces robots géants ont été fabriqué par Trask Industries pour traquer et éliminer les mutants après que Mystique ai assassiné le dirigeant de l’entreprise, Bolivar Trask, dans les années 70. Les X-Men vont donc décider d’envoyer Wolverine dans le passé pour empêcher Mystique d’assassiner Trask. Pour accomplir sa mission, il va devoir retrouver les jeunes Charles Xavier et Magnéto et faire en sorte qu’ils acceptent de travailler ensemble pour ramener Mystique à la raison. 


 

Mystique

Mystique

 

J’ai donc trouvé l’histoire de ce film très intéressantes et surtout très captivantes malgré la présence de quelques longueurs. L’intrigue permet de bien développer l’univers de la franchise et son contexte politique et historique. Encore une fois, c’est vraiment une très bonne idée de placer l’action du film en plein cœur d’événements historiques majeurs de l’histoire post-guerre mondiale, dans le cas présent : la guerre du Vietnam. Ça permet d’apporter encore une fois de très bons questionnements d’ordre politique mais aussi d’ordre psychologique grâce à un très bon développement des personnages principaux.

 

D’ailleurs, l’idée du retour dans le temps est aussi une très bonne idée, ça permet de montrer efficacement le contraste entre les personnages jeunes et ce qu’ils sont devenus dans le futur (et au passage, si ça peut effacer toutes les incohérences des films précédents, je suis preneur). 

 

Charles Xavier jeune et Charles Xavier âgé

Charles Xavier jeune et Charles Xavier âgé

 

Enfin, on pourra noter la présence de plusieurs très bons rebondissements malgré quelques facilités scénaristiques et encore plusieurs incohérences par rapport aux films précédents (et donc on croise les doigts pour qu’il n’y en est plus dans les prochains épisodes grâce au retour dans le temps ?).


Comme je le disais précédemment, le film contient plusieurs longueurs, mais de manière générale, le rythme reste convenable. Notamment grâce aux très bonnes scènes d’action qui rythment le film. Les meilleures séquences d’action restent celles se déroulant dans le futur, elles sont souvent quasiment épiques. Pour les scènes d’action du passé, la séquence de Vif-Argent et le combat à Paris sont vraiment très bons. En revanche, le combat final à la maison blanche m’a un peu déçu par rapport au reste du film. 


 

Magnéto âgé

Magnéto âgé

 

Pour les effets spéciaux, il n’y a pas grand-chose à redire. Il y en a de très bons, et d’autres nettement moins bons (comme le fond vert trop visible lorsque Magnéto transporte les gradins du terrain de foot dans les airs).


Pour l’ambiance du film, elle reste dans la droite lignée des films X-Men précédents. Le long-métrage mélange efficacement les scènes d’action, l’humour, la tension, le suspens, les questionnements politiques et psychologiques, et un certain côté dramatique. Ça donne donc au final un film toujours aussi fun,intelligent et bien maitrisé.


Le casting est vraiment très bon. James McAvoy (Charles Xavier jeune), Michael Fassbender (Magnéto jeune), Jennifer Lawrence (Mystique), Patrick Stewart (Charles Xavier âgé), Ellen Page (Kitty Pryde) et Peter Dinklage (Bolivar Trask) sont véritablement excellents dans leurs rôles respectifs. De plus, ça fait vraiment plaisir de revoir la quasi-totalité du casting original revenir, même si certains sont plus là pour le fan-service qu’autre chose. 


 

Wolverine, le Fauve & Magnéto

Wolverine, le Fauve & Magnéto

 

Charles Xavier, Magnéto et Mystique sont vraiment parfaitement développés. Wolverine (toujours incarné par Hugh Jackman) manque un peu développement, je le trouve trop plat dans ce film. La majorité des personnages du futur manquent clairement d’exploitation, ils auraient mérité plus de scènes pour être mieux présentés.

 

Même si sa célèbre séquence est plutôt cool, le personnage de Vif-Argent (joué par Evan Peters) ressemble plus à un simple fan-service qu’autre chose. Il aurait aussi mérité plus d’exploitation. Enfin, le Crapaud (joué par Evan Jonigkeit) et surtout Havok (de nouveau joué par Lucas Till) auraient mérité plus de présence. C’est très étonnant de ne pas plus voir Havok dans ce film alors qu’il faisait partie des mutants principaux dans X-Men – Le commencement. En bref, le gros problème du film (et de plusieurs épisodes de la franchise d’ailleurs) c’est qu’il contient beaucoup trop de personnages qui n’ont pas de réelles utilités.

 

Solar, Kitty Pride, Iceberg & Colossus

Solar, Kitty Pride, Iceberg & Colossus

 

Les décors de ce film se divisent en deux catégories : les décors des années 70, et ceux du futur post-apocalyptique. Tous ces décors sont vraiment très bien réalisés et alimentent encore un peu plus le contraste entre les deux époques.


Pour finir avec la musique du film, ce fut un grand plaisir de réentendre le thème principal de la saga (absent depuis X-Men Origins – Wolverine) que je trouve vraiment excellent. Plusieurs nouvelles musiques sont vraiment excellentes, alimentant le côté épique et émotionnel du film, et d’autres sont un peu plus discrètes, mais dans l’ensemble c’est plutôt pas mal.


 

Bolivar Trask

Bolivar Trask

 

Pour conclure, X-Men – Days of future past est un très bon film. Les deux gros défauts du film sont les mêmes que ceux des films précédents : trop de personnages qui se retrouvent sous exploités, et plusieurs incohérences avec les autres épisodes de la saga. Hormis ces problèmes, ce film contient beaucoup de qualités. L’histoire est vraiment très bonne, elle contient plusieurs questionnements très intéressants, les 3 personnages principaux sont très bien développés, les scènes d’action sont très bonnes, l’ambiance est très bien maîtrisée, le casting est très bon, les décors sont très bien réalisés et la musique du film est plutôt pas mal. X-Men – Days of future past est donc un très bon film et permet à la franchise de repartir sur de bonnes bases, en espérant que les prochains opus ne contiendront pas les incohérences qui empoisonnent la saga depuis X-Men Origins – Wolverine


⦁    Note : 3,8/5


A voir :


⦁    Critique de X-Men Origins – Wolverine
⦁    Critique de X-Men – Le commencement
⦁    Critique de Wolverine – Le combat de l’immortel


Merci d’avoir lu cette critique, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, et à partager la critique si elle vous a intéressé. Bonne journée !

 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

X-Men – Days of future past

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents