Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

Publié par Cinéo Max sur 23 Mai 2020, 23:30pm

Catégories : #Le Seigneur des anneaux, #aventure, #fantastique, #Peter Jackson, #Elijah Wood, #Viggo Mortensen, #Ian McKellen, #Andy Serkis, #Les films

[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

Film d’aventure fantastique américano-néo-zélandais, sorti en 2002, réalisé par Peter Jackson, avec Elijah Wood, Viggo Mortensen, Ian McKellen, Andy Serkis,…

 

  • Synopsis :

Après la mort de Boromir et la disparition de Gandalf, la Communauté s'est scindée en trois. Perdus dans les collines d'Emyn Muil, Frodon et Sam découvrent qu'ils sont suivis par Gollum, une créature versatile corrompue par l'Anneau. Celui-ci promet de conduire les Hobbits jusqu'à la Porte Noire du Mordor. A travers la Terre du Milieu, Aragorn, Legolas et Gimli font route vers le Rohan, le royaume assiégé de Theoden. Cet ancien grand roi, manipulé par l'espion de Saroumane, le sinistre Langue de Serpent, est désormais tombé sous la coupe du malfaisant Magicien. Eowyn, la nièce du Roi, reconnaît en Aragorn un meneur d'hommes. Entretemps, les Hobbits Merry et Pippin, prisonniers des Uruk-hai, se sont échappés et ont découvert dans la mystérieuse Forêt de Fangorn un allié inattendu.

Allociné

[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

Bonjour tout le monde !

Après vous avoir parlé du Seigneur des Anneaux : La communauté de l’anneau, c’est en toute logique que j’ai eu envie d’aborder ensuite Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours.

 

Cette suite m’a autant marqué, voire même plus, que le 1er film de la trilogie. C’est bien simple, déjà les bandes-annonces, que je ne voyais qu’au cinéma à cette époque, m’en mettait plein la vue. Les grandes armées qu’on y découvrait m’impressionnaient vraiment… Avec du recul, je pense pouvoir dire que c’est l’une des premières fois que j’ai été aussi hypé par un film…

 

J’étais aussi intrigué parce que l’affiche du long-métrage contenait un énorme spoiler : que fait Gandalf dessus alors qu’il est censé être mort dans le 1er film ???

Alors autant vous dire que lorsque le film s’est ouvert sur une version longue absolument sublime de son combat contre le Balrog, j’ai vite compris qu’il avait en réalité survécu et son retour plus tard dans le film m’a paru très prévisible… 

[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

Malgré cela, j’ai toujours eu une nette préférence pour cet épisode par rapport au 1er… Je pense que c’est lié à l’ampleur que prend la trilogie à partir de cet opus.

 

L’intrigue du 1er film était très linéaire et centrée sur Frodon et ensuite la Communauté de l’Anneau qui se forme autour de lui. Dans ce 2ème épisode, la Communauté de l’Anneau est divisée en 3 groupes distincts qui vont suivre leurs propres routes, faire des rencontres et vivre des aventures différentes.

 

Ça donne donc un long-métrage très dense et très chapitré (ce qui fait que les 3 heures de film passent assez rapidement) et surtout, ça ouvre les portes d’un univers fictif absolument énorme que je ne soupçonnais pas du tout devant le 1er film… Rien que le casting a au moins doublé de volume entre les deux épisodes… 

[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

Alors, parmi les 3 intrigues, ma préférée ça reste celle liée à Aragorn, Gimli et Legolas. C’est celle qui est la plus dynamique, qui a le plus d’action. En termes de durée, je pense que c’est celle qui est la plus longue, et surtout c’est celle qui nous offre la bataille du gouffre de Helm.

 

C’est la 1ère grosse bataille de la saga, et franchement elle m’a mis une claque énorme. Encore une fois, cette séquence permet d’augmenter nettement l’ampleur de ce film par rapport au 1er volet…

Je veux dire, dans le 1er film, la scène d’action la plus grandiose c’est dans les mines de la Moria, mais en termes d’échelle, ce n’est rien par rapport à la bataille du gouffre de Helm.

 

C’est encore une preuve de l’importance de cette saga pour moi : encore aujourd’hui quand on m’annonce un film ou une série avec une bataille épique dedans, je ne peux m’empêcher de la comparer aux batailles qu’on peut découvrir dans la trilogie du Seigneur des Anneaux.

Et très sincèrement, aujourd’hui il n’y a pas beaucoup de films dont les batailles m’ont autant impressionné que celles du Seigneur des Anneaux… Même la Bataille des 5 armées dans Le Hobbit ne vaut pas grand-chose par rapport au Seigneur des Anneaux… 

[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

J’ai noté un élément dont je ne m’étais pas rendu compte les premières fois que j’ai vu le film (en même temps, j’avais que 9 ans quand il est sorti…), c’est le sous-texte écologique assez important du long-métrage qui passe surtout par l’intrigue de Pippin, Merry et leur nouvel allié Sylvebarbe (pour faire simple c’est un arbre vivant, un Ent, en quelque sorte l’un des gardiens de la forêt de Fangorn) qui va amener à une confrontation entre la forêt de Fangorn (qui représente la nature) et Saroumane (qui détruit la forêt pour favoriser l’industrie et le métal, en gros…).

 

En fait, c’est dommage parce que c’est la principale dans le fond, mais j’ai toujours été moins intéressé par l’intrigue liée à Frodon et Sam que par les deux autres… Et en revoyant le film, j’ai vraiment eu la sensation que cette intrigue est nettement en retrait par rapport à celle d’Aragorn, Legolas et Gimli… 

[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

Néanmoins, c’est quand même grâce à Frodon que Gollum apparaît enfin au grand jour (après être resté dans l’ombre durant le 1er film…).

Gollum qui est depuis devenu culte et qui est surtout très bien interprété en motion capture (la technique était vraiment révolutionnaire à l’époque, et ça a permis à de nombreux autres cinéastes de faire de très bons films…) par Andy Serkis (qui s’est ensuite spécialisé dans cette technique…).

 

J’ai toujours adoré la scène où Gollum se parle à lui-même (en fait ce sont ses deux personnalités, Gollum et Sméagol, qui se parlent), la mise en scène avec l’alternance entre deux plans donne l’impression qu’il y a vraiment deux personnages face à face en train de se parler. Ça donne une bonne image du conflit intérieur qui se joue dans la tête de Gollum

[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

Il y a quand même une chose de moins glorieux qui m’a toujours marqué dans ce film, c’est le manque de clarté de certains éléments de l’intrigue…

Alors, je vois déjà les gens venir me dire de regarder la version longue que tout y est expliqué… C’est vrai que la version longue explique pas mal de choses… Maintenant ce genre de procédé m’a toujours posé un problème…

 

Quand on me vend un film au cinéma, je préfère qu’on me vende une œuvre complète, pas un film qui me dise « si tu veux comprendre l’histoire va acheter la version longue en DVD ». Je vais voir un film au cinéma, pas une publicité pour la version longue en DVD…

 

Les scènes coupées dans un long-métrage c’est quelque chose de normal. En principe c’est parce qu’elles ne collaient pas avec le reste du film, qu’elles n’apportaient rien, qu’elles surchargeaient le film inutilement donc en effet, il valait mieux les retirer du film fini. Les retrouver ensuite en bonus dans un DVD, pourquoi pas, c’est toujours sympa… 

[Révision] Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (2002)

Les mettre dans une version longue ça donne une sorte de « bonus de luxe », mais ça ne doit rien changer à la compréhension du long-métrage, ça doit ne rester que du bonus… Parce que quand tu as un brin de jugeote, tu évites de retirer de ton film les scènes importantes pour le déroulement de l’histoire…

Cela dit, ce que j’explique ici, ça vaut aussi pour les producteurs qui se sentent obligés de nous vendre une tonne de produits dérivés pour résoudre les problèmes de clartés dans leurs films (oui oui, je tape sur Star Wars : L’ascension de Skywalker là…).

 

Voilà, mais à part ce petit coup de gueule, ce film reste très important pour moi. On y retrouve cette mise en scène absolument sublime, ces décors majestueux et cette musique véritablement magique qui faisaient déjà le charme du premier film.

J’ai toujours vu Les Deux Tours comme le début des choses sérieuses pour la saga. Et ce film reste vraiment une référence à mes yeux. 

 

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents