Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Révision] Dunkerque (2017)

Publié par Cinéo Max sur 12 Septembre 2020, 23:30pm

Catégories : #Dunkerque, #Christopher Nolan, #guerre, #Fionn Whitehead, #Harry Styles, #Kenneth Branagh, #Tom Hardy, #Les films

[Révision] Dunkerque (2017)

Film de guerre américano-britannico-franco-néerlandais sorti en 2017, réalisé par Christopher Nolan, avec Fionn Whitehead, Harry Styles, Kenneth Branagh, Tom Hardy…

 

  • Synopsis :

Le récit de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940.

Allociné

[Révision] Dunkerque (2017)

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour terminer notre voyage à travers la carrière de Christopher Nolan avec Dunkerque.

 

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire auparavant, ce long-métrage a une résonance vraiment particulière pour moi car Dunkerque est une ville que j’aime beaucoup. J’y ai très souvent passé des vacances, d’ailleurs je pourrais même vous montrer un appartement où j’ai logé au début du film…

 

D’ailleurs, j’ai eu beaucoup de chance puisque j’ai pu découvrir ce film au cinéma du Pôle Marine à Dunkerque même pendant que j’y étais en vacances… Pour l’immersion c’était réussi… Et au passage, si un jour vous avez l’occasion de passer par Dunkerque, je vous recommande vivement le musée sur l’Opération Dynamo qui se situe à deux pas de la plage et qui nous apprends plein de choses sur la Bataille de Dunkerque dont parle justement le film de Nolan

[Révision] Dunkerque (2017)

Donc pour en revenir au long-métrage en question, c’est un film que je prends toujours plaisir à revoir car je suis toujours content de redécouvrir à l’écran ces lieux et surtout cette plage que j’ai parcouru des centaines de fois. Mais là je parle de façon subjective… Parce qu’objectivement, on peut tout de même se poser des questions à propos de la reconstitution des décors si je reconnais aussi facilement tous ces lieux alors que la ville a été détruite à 70% pendant la 2nde guerre mondiale…

 

Il faut en effet être honnête et reconnaître que sur la reconstitution des décors, l’équipe du film a vraiment fait le service minimum… Ils ont fait le travail uniquement au niveau des rez-de-chaussée des bâtiments et surtout sur le Kursaal dont on peut reconnaître la silhouette si on connaît les lieux, mais qu’ils ont quand même plutôt bien camouflé, il faut l’avouer… 

[Révision] Dunkerque (2017)

Autrement, il faut le dire, ils n’ont pas fait un travail énorme sur la reconstitution des lieux, et quand on connaît la ville ça se voit bien…

 

Maintenant, j’avoue que je ne sais pas ce que peuvent en penser des gens qui n’ont jamais été à Dunkerque… Après tout, pour les scènes ayant été tournées au port de Weymouth en Angleterre, je ne sais absolument pas quel travail les équipes du film ont effectué sur la reconstitution, mais de toute façon rien ne m’a choqué puisque je ne connais pas cette ville… Donc peut-être que le peu de travail effectué sur les décors de Dunkerque n’a choqué que ceux qui connaissaient déjà cette ville…

 

De plus, pour la petite blague, la ville est tellement en train de transformer la plage actuellement, que lorsque les travaux seront finis, les décors du film paraîtront vraiment anciens du coup… Warner devrait presque remercier le maire de Dunkerque… 

[Révision] Dunkerque (2017)

Autrement, on ne peut pas parler d’un film de Christopher Nolan sans parler de son jeu avec la temporalité de son récit…

 

Vous vous rappelez surement que dans Inception et Interstellar, il s’était amusé à mettre en parallèle des séquences qui ne se déroulaient pas sur le même laps de temps. C’était justifié par l’intrigue de ces deux longs-métrages. Pour Dunkerque, ce n’est pas justifié par l’intrigue, mais il s’est tout de même amusé à le faire sur l’ensemble du film…

 

On se retrouve donc à suivre 3 histoires différentes : celle des soldats anglais bloqués sur la plage de Dunkerque qui va durer une semaine, l’histoire des marins civils anglais qui doivent rejoindre Dunkerque qui va durer une journée, et enfin, l’histoire de deux pilotes de l’armée anglaise qui va durer une heure… Et ces 3 histoires sont donc montées en parallèle… Heureusement c’est expliqué au début du film… 

[Révision] Dunkerque (2017)

Ce n’est pas justifié par l’intrigue du film, mais ça reste une très bonne idée d’avoir fait ça… Si Nolan avait opté pour un montage plus classique, s’il avait choisi de raconter son récit de façon plus linéaire, on se serait retrouvé avec l’histoire des soldats bloqués sur la plage pendant la quasi-totalité du film, vers la fin on nous aurait rajouté les marins civils, et dans la scène finale on nous aurait rajouté les pilotes…

 

On n’aurait donc pas pu s’attacher aux personnages (déjà qu’ils ne sont pas vraiment développés alors si on leur enlève du temps d’écran, on leur enlève tout intérêt…). Et surtout, je pense que le film aurait été très ennuyeux… Alors qu’avec le montage choisi par Nolan, ça permet au long-métrage de garder un très bon rythme et surtout de conserver une énorme tension pendant toute la durée du long-métrage… 

[Révision] Dunkerque (2017)

Et ça, c’est l’une des grandes forces du film, on est plongé directement dans une tension réellement palpable dès le début, et ça ne redescend pas jusqu’à la toute fin du long-métrage… Je me rappelle que lorsque j’ai vu ce film au cinéma, c’était comme pour The Dark Knight, j’étais scotché sur l’écran pendant toute sa durée…

 

D’ailleurs, rapidement concernant la durée justement, avant les films de Christopher Nolan étaient de plus en plus longs, atteignant même 2h45 avec The Dark Knight Rises et Interstellar, et là pour Dunkerque, on retombe subitement à 1h47… J’ai toujours trouvé ça un peu surprenant…

 

Ce n’est pas la seule différence avec le style habituel de Nolan… Là où il nous a habitués à des intrigues assez complexes, dans Dunkerque elle est très simple. Finalement, on est juste sur une sorte de survival sur fond de guerre mondiale. 

[Révision] Dunkerque (2017)

Donc, c’est assez simpliste, mais c’est très bien maîtrisé notamment grâce à cette tension qui domine l’ensemble du long-métrage.

 

Le casting aussi est différent de ce que nous propose habituellement le cinéaste puisqu’ici, il est majoritairement composé de jeunes acteurs quasiment inconnus du grand public… Ce n’est pas un mal, au contraire ça favorise l’immersion du spectateur qui a donc l’impression de voir de véritables soldats et non un acteur connu jouant un soldat…

On retrouve néanmoins quelques habitués de Christopher Nolan comme Cillian Murphy ou Tom Hardy dans des rôles secondaires. On pourra aussi noter la présence vocale de Michael Caine qui signe ainsi sa 7ème collaboration avec Nolan

 

Et enfin, pour finir, un petit mot sur l’excellente musique d’Hans Zimmer qui, de la même manière que sur Interstellar, va énormément appuyer le sentiment d’urgence et de course contre la montre… 

[Révision] Dunkerque (2017)

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé une séquence à la fin du film, où l’un des soldats qui ont réussi à retourner en Angleterre arrive enfin à s’endormir sur la banquette du train. Et en fait, dès qu’il va s’endormir, la musique va s’interrompre, symbolisant la fin de cette course contre la montre, la fin du cauchemar qu’il vient de vivre…

 

Voilà donc ce que je voulais dire sur Dunkerque. Donc oui, objectivement, en ce qui concerne la reconstitution des décors, les équipes ont fait le service minimum… Mais sincèrement, ça reste un long-métrage que j’aime beaucoup et qui a une grande résonance pour moi…

 

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe BERTHE 15/09/2020 13:46

T'as oublié de dire que ton cher père est né à Dunkerque et qu'il en est fier :) Et oui, les jeunes acteurs font bien transparaître l'angoisse de ce qu'ils étaient entrain de vivre. Article très bien écrit. Merci.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents