Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Révision] Matrix : Le fond et la forme

Publié par Cinéo Max sur 21 Mars 2021, 00:30am

Catégories : #Matrix, #science-fiction, #Wachowski, #Keanu Reeves, #Carrie-Anne Moss, #Laurence Fishburne, #Hugo Weaving, #Les films

[Révision] Matrix : Le fond et la forme

Film de science-fiction australo-américain, sorti en 1999, réalisé par les Wachowski, avec Keanu Reeves, Carrie-Anne Moss, Laurence Fishburne, Hugo Weaving…

 

  • Synopsis :

Programmeur anonyme dans un service administratif le jour, Thomas Anderson devient Neo la nuit venue. Sous ce pseudonyme, il est l'un des pirates les plus recherchés du cyber-espace. A cheval entre deux mondes, Neo est assailli par d'étranges songes et des messages cryptés provenant d'un certain Morpheus. Celui-ci l'exhorte à aller au-delà des apparences et à trouver la réponse à la question qui hante constamment ses pensées : qu'est-ce que la Matrice ? Nul ne le sait, et aucun homme n'est encore parvenu à en percer les defenses. Mais Morpheus est persuadé que Neo est l'Elu, le libérateur mythique de l'humanité annoncé selon la prophétie. Ensemble, ils se lancent dans une lutte sans retour contre la Matrice et ses terribles agents...

Allociné

[Révision] Matrix : Le fond et la forme

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons pour parler d’un film qui m’a profondément marqué dès la 1ère fois que je l’ai vu : Matrix.

 

C’est bien simple : j’adorais déjà ce long-métrage alors même que j’étais beaucoup trop jeune pour comprendre de quoi il parlait. C’est surement la grande force de Matrix d’ailleurs : si tu es trop jeune pour le comprendre, tu vas juste être impressionné devant la mise en scène des scènes d’action. Si tu es en âge de le comprendre, tu vas être impressionné par ce qu’il raconte, par l’univers qui est mis en place et par toutes les questions qu’il pose.

 

Donc moi, la première chose qui m’a réellement marqué dans ce film, c’est son action et notamment les chorégraphies absolument dingues de ses combats… Je crois bien que c’est ce film qui m’a fait découvrir les arts martiaux (dans une vision énormément romancée évidemment, la plupart des prises effectuées par les personnages ne seraient pas réalisables en vrai…). 

[Révision] Matrix : Le fond et la forme

J’ai aussi été très impressionné par les effets spéciaux, qui étaient assez novateurs à l’époque, et qui, surtout, n’ont vraiment pas pris une ride depuis. Donc, ce qui m’a marqué pendant ma jeunesse, c’est essentiellement l’aspect graphique du long-métrage.

 

Et puis d’ailleurs, j’ai toujours aimé la scène dans la dernière partie du film où Néo et Trinity arrivent dans le hall du bâtiment où les 3 agents interrogent Morpheus, et toute la fusillade ainsi que le sauvetage de ce dernier qui va suivre. C’est surement le point d’orgue du long-métrage, mais c’est surtout la scène qui résume parfaitement ce qui m’a impressionné dès mon 1er visionnage : une séquence d’action absolument dingue, des effets spéciaux réussis et enfin une attitude tellement badass de la part de Néo et Trinity, ils débordent totalement de charisme. 

[Révision] Matrix : Le fond et la forme

Même leurs costumes impressionnent, alors qu’honnêtement, ils seraient ringards sur n’importe qui d’autre et ça ne doit pas être pratique du tout pour combattre en vrai… Enfin, on pardonne ce dernier point étant donné que le film explique que Néo peut déformer la réalité.

 

Mais ce qui m’a marqué en revoyant le film au fur et à mesure que je grandissais, c’est la richesse et la complexité (que ne renierait surement pas un Christopher Nolan) de cet univers ainsi que l’intrigue du long-métrage. Alors, j’avoue qu’il m’a fallu un visionnage en étant parfaitement concentré pour bien cerner l’intrigue du long-métrage et comprendre la place de chaque élément du film dans l’univers mis en place ici.

D’ailleurs, ça m’a aussi permis de bien comprendre que ce 1er épisode servait vraiment d’introduction et de présentation à l’univers, et donc que faire deux suites était tout à fait légitime.

[Révision] Matrix : Le fond et la forme

Ce qui est intéressant aussi avec l’intrigue du film, c’est qu’elle ne va jamais là où on l’attend. L’exemple le plus parlant c’est l’Oracle qui ne correspond absolument pas aux clichés habituels de ce genre de personnage.

 

Mais ce qui va surtout être surprenant, c’est la révélation qu’elle va faire à Néo qui va totalement contredire ce que le film préparait auparavant… Il faut se rendre compte de l’effet que ça peut faire sur le spectateur, après que celui-ci ait entendu pendant tout le début du long-métrage que Néo était l’élu, une sorte de messie venu libérer l’humanité, de voir une Oracle ressemblant à une personne tout à fait lambda annonçant à Néo qu’en réalité il n’est absolument pas l’élu. Sur le coup, ça peut être extrêmement frustrant…

Surtout qu’au final, eh bien je n’ai pas l’impression que ça serve vraiment puisqu’au final Néo est tout de même considéré comme l’élu et que l’autre prédiction qu’elle fait ensuite s’avère fausse… 

[Révision] Matrix : Le fond et la forme

Ou alors peut-être que l’idée était justement de faire douter Néo afin de l’amener à avoir la foi en lui-même… Pourquoi pas.

 

D’ailleurs si j’ai utilisé l’expression de « messie venu libérer l’humanité », c’est parce qu’en effet Matrix établit beaucoup de parallèles avec la religion. Et c’est vrai que dans la religion, on dit souvent que le doute est le fondement même de la foi (si on doute, on peut choisir de croire, alors que si on est certain, on ne croit pas, on sait… vous suivez ?).

Donc l’idée que l’Oracle fasse douter Néo pour l’amener à avoir la foi, ça peut se tenir, ça correspond bien à l’aspect religieux du film.

 

Enfin, je me dois de vous parler du casting. Alors évidemment Keanu Reeves est parfait en Néo. Mais les deux acteurs qui m’ont le plus impressionné, c’est Laurence Fishburne et Hugo Weaving qui débordent de charisme dans les rôles de Morpheus et de l’agent Smith

[Révision] Matrix : Le fond et la forme

Et bien sûr, il ne faut pas non plus oublier l’excellente Carrie-Anne Moss dans le rôle de Trinity.

 

Voilà donc pourquoi Matrix est un film qui m’a impressionné quand j’étais enfant, et qui m’impressionne toujours autant aujourd’hui. J’aime énormément ce film grâce à sa forme et grâce à son fond qui pose de nombreuses questions.

Une très bonne mise en scène, de bons effets spéciaux, une intrigue intéressante, qui sait nous questionner et nous surprendre. Matrix coche donc toutes les cases pour me plaire. Et si ce n’est pas encore fait, je ne peux que vous recommander vivement de découvrir Matrix.

 

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents