Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

Publié par Cinéo Max sur 3 Avril 2021, 23:30pm

Catégories : #Matrix, #Wachowski, #Keanu Reeves, #Laurence Fishburne, #Carrie-Anne Moss, #Hugo Weaving, #Les films

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

Film de science-fiction australo-américain, sorti en 2003, réalisé par les Wachowski, avec Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss, Hugo Weaving…

 

  • Synopsis :

Neo apprend à mieux contrôler ses dons naturels, alors même que Sion s'apprête à tomber sous l'assaut de l'Armée des Machines. D'ici quelques heures, 250 000 Sentinelles programmées pour anéantir notre espèce envahiront la dernière enclave humaine de la Terre.

Mais Morpheus galvanise les citoyens de Sion en leur rappelant la Parole de l'Oracle : il est encore temps pour l'Elu d'arrêter la guerre contre les Machines. Tous les espoirs se reportent dès lors sur Neo. Au long de sa périlleuse plongée au sein de la Matrix et de sa propre destinée, ce dernier sera confronté à une résistance croissante, une vérité encore plus aveuglante, un choix encore plus douloureux que tout ce qu'il avait jamais imaginé.

Allociné

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler de Matrix Reloaded.

 

Alors, très sincèrement, ce second opus ainsi que le dernier, Matrix Revolutions, ne m’ont pas autant marqué que le 1er film. Ce qui est paradoxal, parce que le 1er épisode je l’ai vu directement à la télé, alors que Reloaded et Revolutions je les ai vu au cinéma.

Mais pour en revenir à cette 1ère suite, il y a tout de même deux points dont je me suis toujours rappelé après l’avoir découvert au cinéma.

 

La première, c’est que j’ai été impressionné par l’énorme scène d’action sur l’autoroute où les trois personnages principaux sont poursuivis par les Jumeaux avant d’être rejoints par les Agents de la matrice, la police et d’autres hackers (je viens de me rendre compte que les autres combattants de Sion n’ont pas d’appellation spécifique, donc à défaut je les appelle des hackers, comme Morpheus, Néo et Trinity, mais si vous connaissez un autre nom, n’hésitez pas). 

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

En bref, vu tous les personnages qui vont se mêler à cette scène d’action, autant dire que le jeune spectateur que j’étais en a pris plein les yeux, et vraiment, je pense que c’est l’une des scènes d’action qui m’a le plus impressionné dans la saga.

 

D’ailleurs, en revoyant le film aujourd’hui, je m’aperçois de la quantité folle d’action qu’il y a dans ce film, puisque c’est très simple : à partir du moment où le trio principal fait échapper le Maître des Clés de chez le Mérovingien (ce qui arrive à peu près au milieu du film), le long-métrage se met quasiment en mode « action non-stop »…

Suite à l’autoroute, les rares scènes un peu plus posées qu’il y aura seront juste des séquences explicatives assez courtes, présentes uniquement pour annoncer et justifier la scène d’action suivante. Et je dois dire que je ne me suis pas ennuyé une seule fois… 

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

Pourtant, très sincèrement, je ne suis pas fan des scènes d’action qui traînent en longueurs… Par exemple, devant Transformers 2, je me suis toujours ennuyé devant la bataille finale dans le désert, je la trouve beaucoup trop longue.

 

Dans Matrix Reloaded, on a quasiment de l’action non-stop pendant la moitié du film et pourtant, ça ne m’a jamais ennuyé… Alors, peut-être que ce sont les petites pauses durant l’action qui ont réussi à m’éviter de m’ennuyer, ou peut-être que ces scènes d’action sont juste tellement bonnes que c’est impossible de se lasser devant.

 

Le deuxième point dont je me suis toujours souvenu après avoir découvert le film, c’est la frustration que j’ai ressentie lorsqu’à la fin du long-métrage l’écran devient noir et s’affiche alors dessus la mention : « à suivre »… J’avoue que je ne comprenais plus rien à ce qui se passait là… 

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

Je crois bien que c’était la 1ère fois que je voyais cette mention au cinéma. Et c’est donc là que j’ai appris que Matrix 2 et 3 étaient en quelque sorte un seul et même film en 2 parties, comme le feront plus tard de nombreuses sagas.

 

Bon, avec le temps cette frustration a disparu, mais j’avoue que sur le moment, quand tu comprends que si tu regardes Matrix Reloaded, tu t’engages à aller obligatoirement voir le 3ème opus quelques mois plus tard, sinon tu as vu un film tout simplement pour rien, eh bien ça ne fait pas spécialement plaisir…

 

Enfin, l’important, c’est que ça soit de qualité. Et déjà, au niveau de la forme, le film est de qualité (quoique les effets spéciaux ont moins bien vieilli que ceux du 1er épisode je trouve). Mais au niveau du fond alors ? Eh bien, suivant en quelque sorte la logique du Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours, ce second opus va faire tout en plus grand que dans le 1er film. 

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

On va donc découvrir plein de nouveaux personnages, plusieurs environnements nouveaux, et les enjeux ainsi que l’intrigue vont être plus importants que ce qui nous était présenté dans le 1er épisode. On pourra aussi dire qu’ils sont plus complexes…

 

Je dois avouer qu’encore aujourd’hui, il y a certains personnages (comme le Mérovingien) dont j’ai du mal à cerner leur utilité, pourquoi ils ont été placés à cet endroit, à quoi doivent-ils exactement servir dans la matrice ? Mon hypothèse serait qu’en fait, ces personnages sont plus des espèces de palier, de niveau à franchir (comme dans un jeu vidéo finalement), pour amener le personnage principal (Néo, l’élu) jusqu’à son destin, au niveau final : le centre de la matrice, d’où il pourra libérer l’humanité des machines…

Sauf qu’au bout du compte, à l’image du film précédent, le récit va nous prendre à contre-pied et aller dans la direction totalement inverse à celle prévue… 

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

Lorsqu’on pense que tout sera enfin fini, Néo va choisir de ne pas accomplir sa destinée, renonçant d’une certaine manière au titre d’élu. Enfin, c’est plus complexe que ça, en réalité l’élu doit choisir entre détruire l’humanité ou rebooter la matrice pour relancer un nouveau cycle qui verra la venue d’un nouvel élu… En gros, encore une fois l’intrigue est très complexe.

 

En tout cas, ce dilemme va amener Néo à faire le choix de ne pas choisir… Et encore une fois le public est réellement surpris… Moi qui aime les films qui me surprennent, me questionnent, me bousculent dans mes certitudes, je ne peux qu’aimer ce genre de long-métrage.

 

L’aspect religieux de la saga va de nouveau être traité. Peut-être un peu moins que dans le 1er film. Ici, cet aspect va être largement mis de côté dans la deuxième partie du long-métrage, lorsque les scènes d’action vont réellement s’enchaîner. 

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

C’est vrai que dans le 1er film, Néo était vu comme l’élu dont tout le monde attendait la venue qui allait libérer toute l’humanité… On est totalement sur une idée qui rappelle les récits bibliques et Jésus.

De plus, on nous parle de la dernière ville au monde où se regroupent les derniers humains. Cette ville se nomme Sion. Un terme important de la Bible, qui a plusieurs significations, qui peut parfois désigner un lieu qui bénéficie de la présence divine ou tout simplement le peuple de Dieu.

 

Et donc, dans ce second film, on va découvrir grâce aux habitants de Sion que Néo est vu par de nombreuses personnes comme une figure messianique. On apprend qu’il a déjà réussi à libérer plusieurs « âmes ». En vérité, il a contribué à libérer plusieurs personnes de la matrice, comme Morpheus l’avait auparavant libéré aussi. 

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

Mais, lorsqu’une personne va de nouveau le remercier, Néo va avoir une phrase très biblique justement, en répondant (à peu près) : « ce n'est pas moi qui t’ai trouvé, c’est toi qui m’as trouvé et tu t’es libéré toi-même ».

 

Enfin pour les références religieuses, on va plutôt être sur des questionnements religieux grâce à la rencontre avec de nouveaux personnages qui ne sont pas croyants, qui ne croient pas en la prophétie qui conduit les actes de Morpheus depuis le 1er film. Ça va amener des débats intéressants entre d’un côté Morpheus qui pense qu’il faut garder la foi et que c’est grâce à elle que Sion gagnera la guerre contre les machines, et d’un autre côté le Commandant Lock qui pense qu’on ne doit pas placer tous nos espoirs dans cette prophétie.

 

On a donc un 1er film qui installe ce récit religieux, et un second épisode qui vient installer le doute. 

[Révision] Matrix Reloaded : Le fond, la forme et l’ambition

À l'image du Conseiller Hamann dans Matrix Reloaded, le 3ème opus devra donc surement départager les deux camps.

 

On a donc un long-métrage qui prend toutes les dimensions du film précédent et cherche réellement à élever le niveau (est-ce qu’il élève le niveau qualitativement parlant ? je vous laisse débattre, perso, je garde une préférence pour le 1er Matrix).

 

Et, puisqu’il y a plus de personnages, forcément le casting s’étoffe aussi. On va donc avoir la joie de retrouver Monica Bellucci, Lambert Wilson (dans un rôle totalement fou et inattendu), Jada Pinkett Smith et Harry Lennix. Du beau monde, il faut le dire tout de même.

 

Matrix Reloaded est donc une suite dont l’ambition explose littéralement celle du 1er film. Je ne dis pas qu’il est meilleur, je dis qu’il a beaucoup plus d’ambition, ce qui était en réalité la réponse à la question « après l’énorme succès du 1er film, comment faire mieux ? ». Est-ce que le pari est réussi ou non ? Encore une fois, je garde une petite préférence pour le 1er film, mais j’aime beaucoup Matrix Reloaded : le fond est toujours présent, le long-métrage continue de développer les thématiques du 1er opus, et la forme est plus que jamais présente.

Je ne peux donc que vous recommander de découvrir ou de redécouvrir Matrix Reloaded.

 

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents