Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

Publié par Cinéo Max sur 10 Avril 2021, 23:30pm

Catégories : #Matrix, #science-fiction, #Wachowski, #Keanu Reeves, #Laurence Fishburne, #Carrie-Anne Moss, #Hugo Weaving, #Les films

[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

Film de science-fiction américain, sorti en 2003, réalisé par les Wachowski, avec Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss, Hugo Weaving…

 

  • Synopsis :

La longue quête de liberté des rebelles culmine en une bataille finale explosive. Tandis que l'armée des Machines sème la désolation sur Zion, ses citoyens organisent une défense acharnée. Mais pourront-ils retenir les nuées implacables des Sentinelles en attendant que Neo s'approprie l'ensemble de ses pouvoirs et mette fin à la guerre ?

L'agent Smith est quant à lui parvenu à prendre possession de l'esprit de Bane, l'un des membres de l'équipage de l'aéroglisseur. De plus en plus puissant, il est désormais incontrôlable et n'obéit plus aux Machines : il menace de détruire leur empire ainsi que le monde réel et la Matrice...

Allociné

[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler de la conclusion de la saga Matrix, avec le 3ème et dernier opus : Matrix Revolutions.

 

Enfin… dernier opus avant le 4ème qui doit sortir dans les mois à venir. En redécouvrant ce 3ème film, eh bien je dois avouer que je ne vois vraiment pas ce que va bien pouvoir raconter le 4ème épisode, je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre. Dans la situation actuelle, je ne peux qu’être surpris.

 

Mais revenons à Matrix Revolutions. Et je dois avouer qu’avant de le revoir, je ne me rappelais plus vraiment de ce qui se déroulait dans cet épisode… En fait, j’avais deux choses en mémoires : la bataille contre les Sentinelles à Sion et le combat final entre Néo et l’agent Smith. Et en revoyant le film, j’ai compris pourquoi : il n’y a pas grand-chose d’autre en réalité.

 

En fait, le 1er tiers du long-métrage, où Morpheus et Trinity doivent retrouver Néo dont l’esprit est resté bloqué dans la matrice, ça va vraiment être la partie qui va nous expliquer les derniers points à clarifier dans l’intrigue de la saga. 

[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

C’est vraiment une introduction qui va prendre le temps de poser les enjeux de ce dernier film. Il y a tout de même quelques scènes d’action, mais globalement, ce n’est pas le cœur de l’introduction du long-métrage. En revanche, si vous aimez les passages dans la matrice, vous avez intérêt à profiter de ce début de film, car ça sera la dernière fois que vous la verrez…

 

Dès que Néo sera revenu dans le monde réel, le long-métrage va alors passer à un gros morceau : la bataille de Sion. Et à partir de là, on va rentrer dans une phase d’action quasiment non-stop. Mais, ça va être beaucoup plus « terre à terre » que dans les 2 films précédents. Dans ceux-ci, les scènes d’action se déroulaient principalement dans la matrice, où les personnages pouvaient faire des prises et des acrobaties assez dingues, mais surtout totalement irréalistes… 

[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

Ici, dans cette bataille de Sion, on va voir des humains tout à fait lambda qui sont équipés d’une grosse artillerie pour affronter des machines… On est dans de la science-fiction beaucoup plus classique (et bien bourrin) que ce que les 1ers films nous ont proposé. Ce qui peut décontenancer les fans, voire même les décevoir.

C’est vrai que ce 3ème épisode reste le moins apprécié dans la trilogie.

 

Néanmoins, même si en effet la bataille de Sion est nettement moins marquante que les scènes d’action des précédents films, elle reste tout de même très efficace, et elle nous apporte des plans assez impressionnants. Je pense notamment, à des plans larges de la ville de Sion envahie par les Sentinelles qui se regroupent par endroits en des sortes nuages pour aller attaquer certains points, avec en dessous d’elles les humains qui essaient de se défendre. 

[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

Ça donne des images très belles qui permettent de se rendre compte de l’ampleur de la bataille.

 

En parallèle d’elle, il y a une grande course-poursuite dans les tunnels entre des sentinelles et le vaisseau le Hammer, piloté par Niobe et Morpheus. C’est intéressant, parce que je ne m’en rappelais plus de cette course-poursuite, et en revoyant le film, je me suis rendu compte que c’était l’un de mes passages préférés du long-métrage…

 

Et enfin, le dernier tier du film va être consacré au voyage de Néo vers la cité des machines et à son combat ultime contre l’agent Smith… Et comment dire… Le combat entre Néo et l’agent Smith est vraiment dantesque. La conclusion me paraît vraiment tirée par les cheveux.

Et en fait, ça résume bien mon ressenti vis-à-vis du long-métrage en lui-même… L’action est grandiose, mais l’intrigue manque énormément d’explication.

[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

J’en viens à me demander si les Wachowski savaient vraiment où elles allaient tant l’intrigue semble conclue à la va-vite et avec des retournements de situation un peu trop faciles… C’est vraiment ça qui rend cet épisode un peu moins bon que les deux précédents. Ceux-ci étaient assez complexes, mais les explications étaient relativement logiques. Dans ce dernier opus, j’ai l’impression que l’intrigue s’arrange avec les explications données précédemment pour essayer de conclure facilement la saga…

 

De même, les métaphores religieuses vont se faire beaucoup plus rare dans ce dernier épisode. Éventuellement, dans le dernier acte, on peut remarquer quelques références visuelles. On pourrait aussi dire que le fait que Néo décide de se sacrifier pour apporter la paix et sauver l’humanité rejoint le sacrifice de Jésus dans la Bible… Mais ça reste assez léger par rapport aux deux films précédents. 

[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

En revanche, il y a quelque chose que Matrix Revolutions a, mais que ses prédécesseurs n’ont pas (et vous allez vous rendre compte que c’est logique), c’est tous les clins d’œil au premier film. La fusillade dans les vestiaires de la boîte de nuit du Mérovingien rappelle celle du hall à la fin de Matrix. Pendant le combat entre Néo et l’agent Smith, ils rentrent dans un dojo qui rappelle fortement celui où s’entraînent Morpheus et Néo dans Matrix 1er du nom… J’en oublie surement, mais ces deux passages rappellent énormément le tout 1er film de la saga.

 

Enfin, le dernier point que j’aurais voulu aborder dans cet article c’est la musique, composée par Don Davis. Je n’en ai pas parlé dans mes articles précédents, parce que la bande originale des deux premiers films ne m’avaient pas plus impacté que ça. Mais ici, je suis obligé de remarquer que la musique est vraiment épique, notamment pendant le combat final entre Néo et l’agent Smith

[Révision] Matrix Revolutions : La forme et l’ambition, sans le fond ?

Voilà ce que j’avais à dire sur ce dernier film de la trilogie Matrix. Clairement, ce n’est pas le meilleur épisode de la saga.

 

Si je devais résumer mon ressenti sur chaque film : Matrix c’est le parfait mélange entre le fond et la forme. Matrix Reloaded, c’est de nouveau le fond et la forme, avec encore plus d’ambition (et de moyen surtout). Enfin, Matrix Revolution, c’est la forme et l’ambition, le fond étant mis de côté.

 

Ça me rappelle un peu le cas Retour vers le Futur. Après un premier film présentant l’univers et le concept de la trilogie, les épisodes 2 et 3 sont tournés en même temps comme un seul et même film. Ainsi, l’épisode 2 va développer l’intrigue alors que le 3 va devoir la conclure… Donc, dans ce genre de configuration, le 3ème film est essentiellement le climax de la trilogie avant toute chose… Ce qui explique qu’on puisse estimer que ce dernier long-métrage manque de développement par rapport au second épisode de la trilogie.

 

Néanmoins, je suis obligé de constater que cet ultime épisode nous en met plein les yeux avec des scènes d’action, moins originales que dans les deux films précédents, mais tout de même épiques. Je vous recommande donc Matrix Revolutions

 

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents