Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


24 Heures chrono saison 1

Publié par Cinéo Max sur 5 Juillet 2021, 23:30pm

Catégories : #24 Heures chrono, #espionnage, #Drame, #Kiefer Sutherland, #Leslie Hope, #Sarah Clarke, #Dennis Haysbert, #les séries

24 Heures chrono saison 1
Texte du Podcast consacré à 24 Heures Chrono

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler, ou plutôt pour se rappeler, de la 1ère saison de 24 Heures Chrono.

 

Pourquoi cet article ?

Il y a quelques mois, j’ai lancé une série d’articles sur Doctor Who. J’ai ainsi expliqué lors du 1er article que j’avais très envie de revenir sur Doctor Who parce que c’était l’une des toutes premières séries que j’ai commencé à suivre de façon assidue. Plus le temps est passé, plus j’ai eu envie de revenir ensuite sur LA toute première série que j’ai suivie de façon assidue : 24 Heures Chrono.

 

C’est vraiment la 1ère série que j’ai eu envie de regarder entièrement plutôt que de voir seulement quelques épisodes une fois de temps en temps à la télévision… Il faut tout de même dire que son succès auprès de moi, mais aussi auprès du grand public, provient largement de son concept qui a réussi à rendre la série vraiment addictive. 

24 Heures chrono saison 1

Et ce concept est très simple, bien que ça ait dû être une galère logistique pour l’équipe de production : les épisodes durent 45 minutes, une saison compte 24 épisodes et raconte donc, quasiment en temps réel, une journée complète, de 24 heures donc, d’où le titre de la série.

 

On pourrait presque dire que, grâce à son concept, 24 Heures Chrono est l’une des premières séries, si ce n’est la toute première, à se prêter parfaitement au jeu du binge watching.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette pratique, le binge watching consiste à regarder plusieurs épisodes, si ce n’est une saison entière, d’affilée. Alors soyons honnêtes, c’est une mode qui a véritablement explosé ces dernières années grâce à des plateformes comme Netflix (qui mettent en ligne des saisons entières d’un seul coup) et à l’arrivée d’un grand nombre de séries au nombre d’épisode très limité… 

24 Heures chrono saison 1

Il faut dire aussi que 24 épisodes de 45 minutes, ce n’est pas évident à regarder d’un seul coup, ça demande d’y consacrer quasiment 24 heures, là où la plupart des séries actuelles peuvent être vues en moins de 10 heures si on veut les regarder en binge watching.

 

Pour être honnête, il n’y a qu’une seule saison de 24 Heures Chrono que j’ai regardé d’un seul coup, c’est la 5. Mais il faut dire que j’étais encore lycéen et que j’étais en vacances… J’avais donc le temps de le faire, et je ne l’ai pas regardé en une seule journée, mais en un week-end… J’ai donc, heureusement, pu faire plusieurs pauses.

 

En plus de ce concept, ou plutôt en complément, parce que je ne suis pas certain que le concept aurait pu fonctionner sans, il faut noter la tension omniprésente qui permet de nous accrocher à la série pendant les 24 épisodes. 

24 Heures chrono saison 1

Parce qu’il faut bien comprendre qu’on est face à une série d’espionnage qui raconte les aventures de Jack Bauer, un agent d’un Cellule Anti-Terroriste (une agence gouvernementale américaine fictive). Chaque saison nous raconte donc une journée de crise avec une menace terroriste à déjouer… Tant que la menace n’est pas résolue, les agents, et les spectateurs de la série, n’ont pas l’occasion de souffler.

 

C’est donc pour moi la grande force de la série : ce concept qui permet d’avoir une intrigue qui se déroule dans une fourchette de temps très serrée et qui reste donc constamment sous tension.

 

Mais, maintenant que je vous ai expliqué pourquoi j’aime tant cette série dans son ensemble, je vais essayer de me concentrer un peu plus sur cette 1ère saison, parce qu’avec du recul, ce n’est vraiment pas la meilleure. Je pense qu’elle a un petit handicap par rapport aux autres. 

24 Heures chrono saison 1

Alors, cette 1ère saison va tout de même poser les bases qui définiront ensuite la série. Déjà, elle pose le concept encore une fois. Elle va aussi être rythmée par de nombreux rebondissements assez surprenants et de véritables prises de risque, ce qui sera l’une des marques de fabrique de la série par la suite.

 

On va aussi constater une certaine violence et commencer à entrapercevoir le côté sombre et radical du personnage principal, Jack Bauer. Il n’est pas encore aussi dur et radical que dans les prochaines saisons, puisque lorsqu’on fait sa rencontre au début des premiers épisodes, il n’est qu’un simple père de famille et un directeur de la cellule anti-terroriste droit et respectable (quoiqu’il ait perdu en partie le respect de ses employés après avoir dénoncé certains agents qui avaient des méthodes douteuses…). 

24 Heures chrono saison 1

Ce n’est qu’au fil de la saison et des épreuves auxquelles il va être confronté que ses pratiques assez extrêmes vont commencer à apparaître. Clairement, pour moi Jack Bauer n’est pas un héros, mais plutôt un antihéros : il agît pour le bien, mais avec des méthodes qu’on peut difficilement approuver. De plus, il est entouré par des personnes qui, elles, vont être beaucoup plus à cheval sur les règles.

 

Donc, oui cette 1ère saison pose les bases de ce qui fera le succès de la série, néanmoins, comme je le disais précédemment, elle a tout de même un handicap, c’est justement d’être la 1ère saison.

Ainsi, la chaîne américaine qui la diffusait (FOX) avait d’abord commandé 13 épisodes, avant d’accepter une saison entière de 24 épisodes en cas de succès. Les scénaristes de la série ont donc dû écrire une fin convenable pour le 13ème épisode (en cas de fin prématurée pour la saison), en laissant malgré tout une petite porte ouverte (en cas de succès). 

24 Heures chrono saison 1

Nous avons donc 13 épisodes qui vont nous montrer Jack Bauer et la cellule anti-terroriste qui essaient d’arrêter un complot visant à assassiner le sénateur David Palmer alors même que la famille de Bauer a été prise en otage par les terroristes qui essaient de faire pression sur lui pour l’obliger à les aider à assassiner Palmer. Le 13ème épisode va donc devoir résoudre toutes les intrigues de la série.

 

Sauf que, ce début de saison étant un succès, l’épisode 14 va devoir relancer l’intrigue afin d’aller jusqu’à 24 épisodes. Ainsi, nous allons avoir de nouveaux méchants qui vont reprendre le complot visant à assassiner Palmer, la famille de Jack Bauer va de nouveau être en danger, lui-même va de nouveau devoir travailler pour les terroristes pour qu’ils épargnent sa famille, une taupe va être découverte dans la cellule anti-terroriste alors qu’une première avait déjà été révélée dans la première partie de la saison… 

24 Heures chrono saison 1

Bref, la contrainte de ne pas savoir à l’avance si elle pourrait aller au-delà de 13 épisodes a amené cette 1ère saison à nous donner un effet de redite dans sa seconde moitié. Ce que je trouve un peu dommage, parce que j’adore la première partie de la saison, mais le seconde m’ennuie un peu.

 

Néanmoins, cette 1ère saison va se terminer sur un excellent épisode et un rebondissement tellement énorme et imprévisible, que je ne pouvais qu’être pressé de voir la seconde saison.

 

J’ai rapidement mentionné le sénateur David Palmer, interprété par Dennis Haysbert. Il faut en parler de ce personnage. C’est tout simplement le 1er président des États-Unis à être afro-américain… Dans une série de 2001, 8 ans avant l’arrivée à la maison blanche de Barack Obama dans la réalité. Ça peut donc paraître tout à fait naturel aujourd’hui, mais il faut se rendre compte que lors de la diffusion de la série, voir un président afro-américain était quasiment une révolution aux États-Unis. 

24 Heures chrono saison 1

Je ne peux pas conclure cet article sans parler de Kiefer Sutherland qui s’impose dans le rôle de Jack Bauer. Il porte la série sur ses épaules. À tel point que la seule et unique fois que la série essaiera de se passer de lui (en 2017 dans le reboot 24 Heures : Legacy), elle connaîtra un échec énorme.

 

On pourra aussi citer Sarah Clarke et Dennis Haysbert pour leurs excellentes prestations. Ce n’est pas encore flagrant dans la 1ère saison, mais Tony Almeida, interprété par Carlos Bernard sera amené à devenir l’un des personnages les plus intéressants de la série.

 

Voilà ce que je voulais dire sur cette 1ère saison de 24 Heures Chrono. Ce n’est pas la meilleure saison de la série, comme je le disais, elle est un peu handicapée par son statut de 1ère saison justement. Cependant, elle arrive à poser les bases de ce qui va me faire aimer la série dans sa globalité et sait se montrer audacieuse.

Si vous n’avez jamais vu 24 Heures Chrono, je vous recommande donc vivement de prendre le temps de la découvrir, même si encore une fois, cette 1ère saison n’est pas la meilleure de la série. 

24 Heures chrono saison 1

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laura 11/07/2021 18:03

Une série que j'aimerai découvrir un jour mais c'est vrai qu'il y a tellement de séries maintenant que j'avais complétement oublié celle ci.
Merci pour cette recommandation.

Cinéo Max 12/07/2021 18:27

Elle est dispo à la fois sur Netflix et sur Disney+ si tu veux la découvrir ????

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents