Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


Conjuring : Sous l'emprise du Diable (2021)

Publié par Cinéo Max sur 19 Juin 2021, 23:30pm

Catégories : #The Conjuring, #épouvante, #Michael Chaves, #Patrick Wilson, #Vera Farmiga, #Ruairi O'Connor, #Sarah Catherine Hook, #Les films

Conjuring : Sous l'emprise du Diable (2021)
Texte du Podcast de Ciné-O-maX :

 

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler du 3ème opus de la saga Conjuring, intitulé Sous l'emprise du Diable.

 

Ce long-métrage est donc sorti en 2021, il est réalisé par Michael Chaves et mets notamment en scène Patrick Wilson, Vera Farmiga, Ruairi O'Connor et Sarah Catherine Hook.

 

Le récit nous raconte donc l’histoire vraie du couple Warren qui mène une enquête pour défendre un jeune homme accusé de meurtre après qu’il ait été possédé.

 

C’est un film que j’étais très curieux de voir. Tout le monde aujourd’hui connaît la franchise Conjuring, initiée en 2013 par James Wan et qui a ensuite donné lieux à un véritable univers partagé avec la trilogie Annabelle ainsi que les films La Nonne et La Malédiction de la Dame Blanche.

 

Personnellement j’entretiens une relation amour/haine en quelque sorte avec cet univers partagé… 

Conjuring : Sous l'emprise du Diable (2021)

J’aime beaucoup plusieurs épisodes (comme les deux premiers Conjuring et Annabelle 2), mais j’en déteste aussi d’autres (comme le 1er et le 3ème Annabelle et La Nonne). Seul La Dame Blanche m’a laissé avec un avis plus mitigé. Je ne le trouve pas mauvais, mais pas transcendant non plus.

 

Ce nouveau volet de la saga dont on parle aujourd’hui me rendait curieux, surtout grâce à sa bande-annonce qui laissait présager un épisode assez différent de ce que la franchise nous a proposé jusqu’ici.

Néanmoins, je me méfiais à cause du changement de réalisateur. Il faut dire que Michael Chaves a déjà réalisé La Malédiction de la Dame Blanche qui, comme je l’ai déjà dit, n’est pas nécessairement le meilleur épisode de la franchise.

 

Et donc au final, je dois dire que j’ai plutôt apprécié ce Conjuring : Sous l’emprise du Diable

Conjuring : Sous l'emprise du Diable (2021)

Ce n’est pas forcément le meilleur épisode de la franchise (qui reste pour moi Conjuring 2), mais il se place facilement dans le haut du panier.

 

Déjà, le premier point qu’il faut aborder, c’est qu’en effet cet épisode est très différent des précédents. Il abandonne l’idée des maisons et autres lieux hantés, et même l’idée d’une possession classique, pour s’orienter davantage vers un film sur une enquête judiciaire agrémentée de paranormal.

 

Ça va vraiment donner un ton unique au long-métrage et amener un nouveau souffle dans la franchise. Alors forcément, ce genre de changement ne va pas plaire à tout le monde, c’est évident. Mais personnellement, je dois dire que ça m’a bien plu. Ça me fait plaisir de voir que cette saga peut encore nous surprendre et nous amener sur de nouveaux terrains, surtout après un Annabelle 3 qui était très convenu et surexploitait l’univers de la franchise… 

Conjuring : Sous l'emprise du Diable (2021)

Mais, malgré ce changement de ton, l’intrigue permet tout de même au long-métrage de continuer à développer une thématique déjà exploitée dans Conjuring 2 et Annabelle 3, c’est la perception qu’a le grand public des activités des Warren, et plus largement des phénomènes paranormaux.

 

Néanmoins, j’aurais aimé que ce point soit plus appuyé, notamment durant le procès que le film nous montre où je trouve que certaines personnes changent trop vite d’avis.

On pourrait aussi regretter le fait que le film n’aille pas plus loin par moments. On pourrait presque reprocher un certain manque de prise de risque dans le récit.

 

Concernant la mise en scène de Michael Chaves, globalement, je l’ai bien aimé. Comme dans son film sur la Dame Blanche, il y a quelques idées intéressantes, notamment dans l’exploitation des décors et des lumières, pour augmenter le suspense et l’angoisse du spectateur. 

Conjuring : Sous l'emprise du Diable (2021)

Et, moi qui n’aime pas les jumpscare à outrance, ici il n’y en a pas beaucoup et ils ne sont pas forcément trop tape à l’œil. Certains sont même présents uniquement pour nous tromper afin de mieux nous surprendre plus tard.

 

Il n’y a pas grand-chose à dire à propos du casting. Patrick Wilson et Vera Farmiga sont toujours aussi excellents dans les rôles principaux.

D’ailleurs, concernant le couple Warren, je rêve ou Ed Warren est à deux doigts d’y passer dans chaque film où il apparaît ? Honnêtement, si un jour je fais face à un esprit démoniaque, je ne sais pas si je ferais appel à un quelqu’un qui a autant la poisse que lui…

Autrement, j’étais aussi très content de retrouver John Noble dans le rôle du Père Kastner.

 

Je vous recommande donc Conjuring 3: Sous l'emprise du Diable. C’est un film qui va apporter un nouveau souffle à la franchise tout en continuant à exploiter les thématiques les plus intéressantes dans une telle saga horrifique inspirée de faits réels. On pourra tout de même regretter qu’il n’aille pas assez loin par moments. Mais pour moi, ça reste un bon film qui va se placer facilement dans le haut du panier de la franchise.

Conjuring : Sous l'emprise du Diable (2021)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents