Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Publié par Cinéo Max sur 16 Octobre 2021, 23:30pm

Catégories : #James Bond, #Espionnage, #action, #Cary Joji Fukunaga, #Daniel Craig, #Rami Malek, #Léa Seydoux, #Lashana Lynch, #Les films

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)
Texte du podcast consacré au film
Mourir peut attendre :

Bonjour tout le monde, c’est Maxime ! Bienvenue sur le podcast Ciné-O-maX.

Et aujourd’hui parlons d’une de mes plus grosses attentes de 2020… qui est devenu par la force des choses l’une de mes nombreuses attentes de 2021 : le nouveau 007, le dernier James Bond de l’ère Daniel Craig : Mourir peut attendre.

 

Bon, je ne suis pas certain que j’aie réellement besoin de vous présenter ce film. Déjà, tout le monde connaît James Bond… enfin il me semble… Si vous n’avez jamais entendu parler de cette franchise, quittez ce podcast et allez jeter un œil aux films 007… Quoi qu’on pense de la saga en général, ou des films individuellement, on ne peut nier que ça reste un monument du 7ème art.

 

Moi-même, je dois avouer que je n’ai jamais été un gros client de la saga James Bond. Et je pense sincèrement que ce n’est pas plus mal, ça m’a permis d’apprécier directement les films de Daniel Craig sans constamment faire la comparaison avec les épisodes précédents. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Je suis né en 1993. Donc pile poil entre Permis de tuer (sorti en 1989, avec Timothy Dalton dans le rôle principal), et GoldenEye (sorti en 1995, avec Pierce Brosnan dans le rôle principal).

Donc, mon premier contact avec la saga 007, ça a surtout été avec Pierce Brosnan, dont le visage et la silhouette sont devenus, pour moi, le visage type du personnage de James Bond.

 

Cela dit, je n’ai été voir un film 007 au cinéma que très tardivement, j’en voyais surtout lorsqu’ils passaient à la télé, et pas forcément entièrement d’ailleurs, donc j’ai pu découvrir quasiment en même temps les films des acteurs précédents que ceux de Pierce Brosnan.

 

J’ai récemment essayé de me refaire la saga entière. Mais suite à un petit souci technique, j’ai abandonné cette « rétrospective » en plein milieu de l’ère Roger Moore. Je dois dire que les tout premiers films avec Sean Connery, je ne les ai pas spécialement appréciés. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Je n’ai pas été très intéressé par ce que ça racontait, même si j’aimais bien l’interprétation de Sean Connery. En revanche, j’aime énormément les deux derniers films de cette ère, à savoir Au service secret de Sa Majesté (le seul et unique épisode avec George Lazenby dans le rôle-titre) et Les diamants sont éternels (le dernier épisode « canon » avec Sean Connery).

 

Et pour ce qui est des films avec Roger Moore que j’ai pu voir, ce n’est pas que je n’aime pas du tout ces épisodes, mais j’ai beaucoup de mal avec Roger Moore dans le rôle de James Bond… Je vais peut-être me faire critiquer pour avoir dit ça, mais sincèrement, je trouve que Roger Moore fait presque tâche après Sean Connery… Je n’aime pas sa façon d’être dans les films. Dans les films hein, je ne critique évidemment pas l’homme qu’était Roger Moore.

 

Il faudra que je revoie les autres épisodes avec Timothy Dalton et Pierce Brosnan pour me faire un vrai avis dessus. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Ainsi, lorsque Daniel Craig a été annoncé dans le rôle principal en 2006, il y a eu beaucoup de critiques concernant ce choix. Personnellement, même si en effet, me rappelant surtout de Pierce Brosnan, j’avais été un peu surpris, je n’étais pas suffisamment attaché à la saga, elle ne me tenait pas assez à cœur, pour que ça m’impacte vraiment.

 

Ainsi, j’ai pu pleinement profiter de l’ère Daniel Craig en savourant cette nouvelle direction prise par la saga, plus sombre, plus terre à terre, c’était la mode du moment, mais aussi plus violente et plus moderne. J’étais donc très curieux de découvrir ce dernier volet de l’ère Daniel Craig.

 

Mourir peut attendre est donc réalisé par Cary Joji Fukunaga. Autour de Daniel Craig, nous allons retrouver au casting Rami Malek, Léa Seydoux, Lashana Lynch, Ralph Fiennes, ou encore Christoph Waltz.

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Et que raconte ce film ? Eh bien nous allons retrouver James Bond, qui profite de sa retraite, lorsque son ami de la CIA, Felix Leiter, va lui demander son aide pour retrouver un scientifique qui a été kidnappé en ayant en sa possession une arme très dangereuse.

 

Une intrigue finalement assez classique pour un film 007, mais qui va voir ressurgir des éléments plus personnels du passé du James Bond, comme ce fut le cas tout au long de l’ère Daniel Craig.

 

Alors qu’ai-je pensé de cet ultime volet pour Daniel Craig ? Eh bien je dois avouer que j’en suis sorti très surpris. Le film a fait le contraire de la plupart de mes attentes. Mais, pour moi qui aime être surpris au cinéma, ce n’était pas pour me déplaire.

 

Alors, pour être honnête, le film est tellement surprenant, justement, que je vais être obligé de me limiter et de ne pas dire tout ce que j’ai à dire afin de ne pas vous spoiler. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Et franchement, je dois avouer que c’est assez frustrant, tant j’ai envie de partager l’excitation et l’émotion que j’avais en sortant de la salle.

 

Ce qu’on peut dire, puisque ce n’est un secret pour personne, c’est qu’il s’agit du dernier film de l’ère Daniel Craig. Et on s’aperçoit rapidement que ce long-métrage va ainsi être vraiment conçu comme la fin d’une saga. Ce n’est évidemment que la fin de l’ère Daniel Craig, mais tout de même, cette ère s’est tellement écrit comme une saga à part entière, presque indépendamment des ères précédentes, que finalement, cette conclusion de l’ère Daniel Craig sonne vraiment comme la fin d’une saga.

 

Et ça va passer par deux éléments, qui peuvent paraître contradictoire, mais qui, si on y réfléchit bien, on souvent était réunis dans de nombreuses franchises ces dernières années : d’un côté, de nombreux hommages à la saga dans son entièreté, et d’un autre côté, une déconstruction du mythe de James Bond

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

À plusieurs reprises, j’ai vraiment eu un sourire devant des éléments qui m’ont rappelé les plus belles heures de la saga. Que ça soit des petits clins d’œil ou carrément des ingrédients entiers qui ont fait la recette classique de la franchise (la recette qui a donc été en grande partie abandonnée par l’ère Daniel Craig).

 

Et en parallèle, paradoxalement, on va retrouver une véritable déconstruction du mythe et des codes de la saga. Ainsi qu’une remise en question très sérieuse de ce que représente le personnage de James Bond ainsi que tout l’univers qui l’entoure.

Bon, concernant ce dernier point, j’ai vu beaucoup de personnes s’en servir pour reprocher au film de détruire leur « saga préférée »… Réveillez-vous les gars, ça fait depuis Casino Royal que l’ère Daniel Craig entreprend de déconstruire la saga ainsi que son personnage principal. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Sauf qu’ici, le film ne va pas se contenter de déconstruire le personnage principal, il va aussi prendre le temps de le reconstruire, afin qu’au cours du long-métrage on puisse retrouver LE James Bond presque originel, d’une certaine manière…

 

Et donc ces deux éléments m’ont déjà permis de ressentir de nombreuses émotions :

La joie, d’une part, de me rappeler des meilleurs passages de la saga et de la recette classique de films 007, qui peut-être m’avait un peu manqué durant l’ère Daniel Craig avec du recul.

La tristesse, d’autre part, puisque le développement de James Bond et de son univers va passer par des évènements très dramatiques, comme ça a déjà été le cas dans les films précédents.

Et enfin, la surprise, puisqu’on va être mis face à des situations que je n’avais vraiment pas vues venir… Je mettais fait de nombreuses théories, je dois avouer qu’elles se sont toutes avérées fausses.

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Ces surprises feront surement partie des éléments qui vont déranger les « puristes » de la saga… Sincèrement, au bout de 25 films, je trouverai inquiétant que la saga préfère faire du surplace plutôt que de nous surprendre… Si on refuse totalement le changement, bah déjà on va être embêté avec une telle franchise, et il vaudrait mieux qu’on reste uniquement sur les films de Sean Connery

 

Maintenant que j’ai parlé des différentes émotions que j’ai pu ressentir devant le long-métrage, parlons un peu du film en lui-même.

 

L’intrigue est plutôt intéressante, elle est bien remplie d’ailleurs (en même temps, vu la durée du long-métrage, l’inverse serait malheureux). On pourrait la diviser en deux grosses parties, avec deux missions bien distinctes mais liées entre elles malgré tout. On pourra noter quelques ficelles scénaristiques assez énormes. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Il y a notamment une scène où James Bond, après qu’il ait passé pas mal de temps sans la moindre piste, va avoir plein de réponses qui vont lui tomber du ciel sans même qu’il ne les ait cherchées. Ça m’a paru un peu facile…

Mais autrement, l’intrigue reste intéressante, pour les raisons que j’ai déjà données précédemment.

 

Il y a beaucoup d’action dans ce long-métrage. Globalement, je trouve ces scènes très réussies. J’ai surtout aimé une séquence dans l’acte final, où nous allons assister à un plan-séquence dans des escaliers qui va suivre James Bond alors qu’il se fait attaquer de partout. Cette scène est vraiment impressionnante, d’une certaine manière j’avais presque l’impression de voir un film de guerre.

 

Concernant la musique, je dois avouer que j’avais un peu peur au début. J’aime énormément Hans Zimmer, mais j’avais quelques craintes à l’idée de le voir composer la musique d’un James Bond, alors que cette saga a une musique très identifiable. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Hans Zimmer avait fait une super musique pour le dernier X-Men, mais j’ai toujours regretté qu’il ait décidé de ne pas reprendre le thème principal de la saga.

Alors ici, d’une part Hans Zimmer a bel et bien repris le thème principal de James Bond, mais en plus il a composé de nouvelles musiques à partir des anciennes pour leur donner un côté plus impactant, notamment durant certaines scènes d’action.

Je suis donc très satisfait de son travail, même si certaines musiques m’ont parfois rappelé d’anciennes compositions de Hans Zimmer (dont la trilogie The Dark Knight par exemple).

J’ai aussi beaucoup aimé la chanson de Billie Eilish, mais on la connaissait déjà depuis plusieurs mois.

 

Concernant le casting, Daniel Craig est toujours aussi excellent dans le rôle principal. J’ai toujours bien aimé Ralph Fiennes dans le rôle de M. Rami Malek incarne un méchant vraiment glaçant. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

J’étais très content de voir Ana de Armas dans le rôle de Paloma. J’aurais bien aimé voir ce personnage un peu plus longtemps d’ailleurs.

Enfin, l’arrivée dans la saga d’une nouvelle agente 007, va apporter beaucoup de questionnement et de développement sur le personnage de James Bond. Je sais que ce nouveau personnage a fait polémique, perso je trouve que les raisons de cette polémique sont assez idiotes.

 

Et au final, le film, ainsi que sa gestion des personnages féminins, feront taire la plupart de ces critiques.

 

Voilà, j’ai essayé de résumer mon ressenti à propos de Mourir peut Attendre sans trop en dire, sans trop en dévoiler sur l’intrigue et les surprises du film. 

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

En tout cas, même si le long-métrage a su m’étonner à de nombreuses reprises, j’en suis sorti avec un très bon ressenti. Je suis très satisfait de ce que j’y ai vu.

 

C’est un ultime épisode pour Daniel Craig qui va rendre hommage à la saga dans son ensemble, tout en prenant des risques et en essayant de surpasser certains clichés liés à la franchise. L’univers, ainsi que le personnage de James Bond, vont être questionnés, souvent de manière très pertinente.

Et enfin, les scènes d’action sont vraiment réussies.

 

J’ai donc envie de fortement vous recommander Mourir peut Attendre. Si vous n’êtes pas forcément fan de la saga, vous aurez ainsi l’occasion de découvrir un très bon film d’action. Si vous êtes déjà fan de la saga, vous serez surement pris par les sentiments.

[saison 2, épisode 5] Mourir peut attendre (2021)

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents