Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Film] Nightmare Alley (2022)

Publié par Cinéo Max sur 26 Janvier 2022, 09:00am

Catégories : #Nightmare Alley, #Thriller, #Drame, #Guillermo del Toro, #Bradley Cooper, #Cate Blanchett, #Willem Dafoe, #Toni Collette, #Les films

[Film] Nightmare Alley (2022)

Thriller dramatique américain, sorti en 2022, réalisé par Guillermo del Toro, avec Bradley Cooper, Cate Blanchett, Willem Dafoe, Toni Collette…

 

  • Synopsis :

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Alors qu’il traverse une mauvaise passe, le charismatique Stanton Carlisle débarque dans une foire itinérante et parvient à s’attirer les bonnes grâces d’une voyante, Zeena et de son mari Pete, une ancienne gloire du mentalisme. S’initiant auprès d’eux, il voit là un moyen de décrocher son ticket pour le succès et décide d’utiliser ses nouveaux talents pour arnaquer l’élite de la bonne société new-yorkaise des années 40. Avec la vertueuse et fidèle Molly à ses côtés, Stanton se met à échafauder un plan pour escroquer un homme aussi puissant que dangereux. Il va recevoir l’aide d’une mystérieuse psychiatre qui pourrait bien se révéler la plus redoutable de ses adversaires…

Allociné

[Film] Nightmare Alley (2022)

Bonjour tout le monde !

On se retrouve aujourd’hui pour parler du nouveau film de Guillermo del Toro : Nightmare Alley.

 

C’est un long-métrage que j’étais très curieux de voir. D’une part pour son réalisateur évidemment. Je n’ai pas vu tous les films de Guillermo del Toro, mais j’ai beaucoup apprécié tous ceux que j’ai pu voir. Mes premiers contacts avec son cinéma ont été Hellboy et Le Labyrinthe de Pan, deux films à la fois fantaisistes, fantastiques et un peu poétiques (surtout Le Labyrinthe de Pan) et qui ont un style qui leur est propre.

Je pense que ces deux films résument bien ce que j’aime chez Guillermo del Toro, et expliquent pourquoi j’ai eu du mal à m’intéresser à son Pacific Rim.

 

Le deuxième point qui m’a intéressé dans ce film, c’est son magnifique casting : Bradley Cooper, Cate Blanchett, Willem Dafoe, Toni Collette, Ron Perlman, Rooney Mara, Holt McCallany, Tim Blake Nelson… 

[Film] Nightmare Alley (2022)

Et enfin, les dernières choses qui ont attisé ma curiosité envers ce film, ce sont les premières images qu’on a pu découvrir, qui envoyaient une atmosphère qui me plaisait bien, entre films noirs un peu à l’ancienne, et un aspect un peu fantaisiste (pas fantastique hein, uniquement fantaisiste) via les scènes se déroulant dans la fête foraine (une fête foraine à l’ancienne, qu’on qualifierait plutôt de freak show, comme on a pu voir dans la saison 4 d’American Horror Story).

Ça me rappelait un peu ce que j’aime bien dans certains films de Tim Burton aussi.

 

Donc forcément, j’étais très intéressé par ce nouveau film de Guillermo del Toro. J’ajoute que les premiers retours que j’ai vus concernant ce long-métrage ont fini de me convaincre d’aller le découvrir au cinéma.

 

Alors est-ce que Nightmare Alley a été à la hauteur de mes attentes ? 

[Film] Nightmare Alley (2022)

Eh bien très sincèrement j’ai beaucoup apprécié ce long-métrage, mais les retours dont je parlais m’ont amené à attendre autre chose sur un point précis, ce qui m’a inévitablement provoqué une certaine déception sur ce point précis uniquement.

 

Alors je vais évacuer cette petite déception tout de suite.

En fait, beaucoup de personnes ont mis en avant que ce film était une sorte de métaphore de l’évolution d’Hollywood, et qu’en réalité, à travers le personnage principal et son cheminent dans le récit, Guillermo del Toro parlait en réalité de lui-même et de sa propre carrière.

Personnellement, quand je vois des personnes baser une critique entière sur cet élément, je m’attends à ce que ça soit vraiment le thème principal du film, à ce qu’il soit extrêmement méta (pour reprendre un terme revenu à la mode depuis la sortie de Matrix Ressurections). Or, ce n’est finalement pas le cas. 

[Film] Nightmare Alley (2022)

Pas autant que je le pensais en tout cas.

En effet, j’ai bel et bien remarqué certaines séquences qui peuvent être vues (surement avec raison d’ailleurs) comme une métaphore, voire même une critique, de l’évolution d’Hollywood ces dernières années.

 

Je ne suis pas certain que ça soit une manière pour Guillermo del Toro de parler de sa propre carrière par contre. Je vais y revenir, mais vu l’image qu’il donne du personnage principal, s’il s’identifie vraiment à lui, c’est qu’il a une très piètre opinion de lui-même.

 

Et surtout, oui cette métaphore est présente, et ça rend certaines scènes très intéressantes, mais c’est tout de même très léger… Je trouve que baser une critique entière sur cet élément est un peu exagéré. Ce n’est pas très différent de beaucoup d’autres films sur le monde artistique (que ça soit sur le cirque comme Tim Burton l’a déjà fait avec Dumbo, ou sur le monde de la musique ou du spectacle comme beaucoup d’autres films auparavant). 

[Film] Nightmare Alley (2022)

En fait, je me dis même que le récit en lui-même n’a rien de particulièrement original… Je pourrais vous citer beaucoup d’autres films qui exploitent le même genre d’intrigue, et ils ont souvent le même sous-texte.

Je ne dis pas que ce n’est pas intéressant, au contraire je me rends même compte que je suis vraiment client de ce genre de récit, je dis juste qu’il n’y a rien de nouveau dans les thématiques abordées ici, et que je ne les trouve pas forcément plus approfondies dans Nightmare Alley que dans d’autres films…

 

Maintenant, j’ai passé tout de même un « agréable moment » (je ne suis pas certain que ça soit le terme adéquat) devant ce long-métrage, parce que le récit est tout de même intéressant, et parce qu’il exploite un univers que j’apprécie beaucoup au cinéma ou en série lorsqu’il est bien mis en scène : l’univers forain « à l’ancienne » (ici dans les années 30), flirtant avec le freak show. 

[Film] Nightmare Alley (2022)

C’est un univers que j’ai bien aimé lorsque Tim Burton l’a mis en scène (on pourrait citer Dumbo où c’était nettement plus gentil, où même Batman : le défi), et que j’avais bien aimé aussi dans la série American Horror Story (nettement plus glauque).

J’ai fait exprès de citer des exemples radicalement différents pour montrer que c’est un univers qui apporte des possibilités infinies, mais toujours avec une ambiance un peu particulière (on a souvent l’impression d’évoluer dans un univers parallèle sans même être dans un film purement fantastique).

 

Donc forcément, dès lors que Nightmare Alley nous plonge dans cet univers forain, avec ses charmes tout comme ses parts d’ombres (et au fond, est-ce que ces deux aspects ne sont pas liés ?), le film a réussi à m’emmener avec lui…

Et ce malgré le personnage principal auquel il est très difficile de s’attacher. 

[Film] Nightmare Alley (2022)

En effet, ça peut aussi faire partie des points qu’on pourrait reprocher au long-métrage (ça dépendra de nos points de vue je pense), mais on nous présente un personnage principal qui a une morale plus que douteuse…

La première scène le montre en train de commettre un crime… Alors ça constituera tout un fil rouge durant le film, il sera rythmé par de très courts flashbacks levant petit à petit le voile sur ce qui s’est réellement déroulé durant cette première scène.

Néanmoins, on part directement avec un mauvais a priori sur ce personnage, et cela ne va pas s’arranger par la suite, puisqu’on va voir qu’il est prêt à tout pour réussir, même à faire du mal à d’autres personnes…

 

Ce n’est pas la première fois que j’aborde ce sujet sur le blog, mais nous sommes donc face à film qui nous demande de suivre pendant 2h30 un personnage qui a une morale avec laquelle on ne peut pas être d’accord… 

[Film] Nightmare Alley (2022)

C’est donc forcément très difficile de s’attacher à lui, et comme pour d’autres films nous présentant ce genre de personnage, si on arrive à s’attacher à lui, on peut presque ressentir un certain malaise. Peut-être que ce malaise est précisément le sentiment recherché par le réalisateur cela-dit.

 

Pour revenir à la métaphore de l’évolution d’Hollywood, peut-être que la volonté de Guillermo del Toro c’était justement de nous montrer qu’on peut s’attacher à une personne qui arrive à nous divertir, malgré ses mensonges et sa face sombre… Comme on s’attache à de gros studios ou des blockbusters parce qu’ils nous divertissent malgré leurs nombreux défauts, voire même certains abus…

Et je me rends compte ici que j’en viens à valider les hypothèses que je remettais en question auparavant…

 

Le film est découpé en deux grandes parties. J’ai presque eu l’impression de voir deux films en un. 

[Film] Nightmare Alley (2022)

La première partie nous plonge donc dans cet univers forain que j’apprécie tant. La deuxième va se placer dans un contexte plus urbain, où nous allons découvrir le personnage principal (Stan Carlisle, joué par Bradley Cooper, je m’aperçois que je n’avais toujours pas donné le nom du personnage principal) connaître une véritable ascension dans le monde du spectacle dans la « haute société », et vouloir aller toujours plus haut, au risque de se bruler les ailes au passage…

 

Forcément, vous pouvez vous douter avec ce que j’ai expliqué précédemment, que j’ai une énorme préférence pour la première partie. Cet univers forain amène un aspect un peu plus fantaisiste au long-métrage. Là où dans la seconde partie, l’univers plus urbain va amener à un aspect film noir à l’œuvre.

C’est tout aussi bien réalisé que la première partie, les images sont vraiment belles, mais j’ai tout de même une préférence pour la partie concernant le freak show… 

[Film] Nightmare Alley (2022)

Surtout que la seconde partie se concentre aussi davantage sur le personnage de Stan Carlisle, alors que j’ai eu du mal à m’attacher à lui… Au moins, dans la première partie, je pouvais m’attacher aux autres personnages de la fête foraine.

 

D’autant plus que le casting est absolument excellent. Bradley Cooper est parfait dans son rôle, bien sûr. Mais c’est aussi un plaisir de découvrir Willem Dafoe, Toni Collette, Ron Perlman ou encore Rooney Mara.

La seconde partie, plus urbaine, regorge aussi d’excellent(e)s acteurs et actrices, comme Cate Blanchett, Richard Jenkins ou Holt McCallany.

 

Voilà ce que j’avais à dire sur Nightmare Alley

Finalement, la seule déception que je peux avoir vis-à-vis de ce film provient des retours que j’ai entendus avant de le découvrir, et qui m’ont amené à avoir de trop grandes attentes… Mais très sincèrement, si je mets de côté ces attentes, je ne peux pas nier que Nightmare Alley est un film très intéressant et franchement réussi visuellement. 

[Film] Nightmare Alley (2022)

Le personnage principal n’est pas un personnage auquel on s’attache facilement, c’est une réalité, et ça peut être considéré comme un défaut, mais son parcours reste intéressant à suivre, il nous est montré sans concessions, et je serais tenté de dire sans complaisance vis-à-vis de lui… C’est peut-être ça finalement le point fort du film…

Là où d’autres films au récit semblable (l’artiste qui fait tout pour monter, au risque de se bruler les ailes) peuvent avoir tendance à faire en sorte qu’on plaigne le personnage principal, malgré des défauts évidents, ici, le récit nous dresse un portrait finalement assez dur sur le protagoniste.

 

En fin de compte, peut-être que la vision de ce personnage qui serait la plus logique à avoir, c’est celle de Molly Cahill, interprétée par Rooney Mara… Je n’en dis pas plus.

 

Je vous encourage plutôt à découvrir Nightmare Alley au cinéma, en oubliant totalement tout ce que vous avez pu entendre ou lire sur le long-métrage, faites vous votre propre avis. 

[Film] Nightmare Alley (2022)

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

 

> Retrouvez les podcasts Ciné-O-maX <

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents