Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Film] Là où chantent les écrevisses (2022)

Publié par Cinéo Max sur 23 Août 2022, 23:30pm

Catégories : #Là où chantent les écrevisses, #Thriller, #Drame, #Olivia Newman, #Daisy Edgar-Jones, #Taylor John Smith, #Harris Dickinson, #David Strathairn, #Les Films

[Film] Là où chantent les écrevisses (2022)

Thriller dramatique américain, sorti en 2022, réalisé par Olivia Newman, avec Daisy Edgar-Jones, Taylor John Smith, Harris Dickinson, David Strathairn…

 

  • Synopsis :

Kya, une petite fille abandonnée, a grandi seule dans les dangereux marécages de Caroline du Nord. Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur la " Fille des Marais " de Barkley Cove, isolant encore davantage la sensible et résiliente Kya de la communauté. Sa rencontre avec deux jeunes hommes de la ville lui ouvre à Kya un monde nouveau et effrayant ; mais lorsque l'un d'eux est retrouvé mort, toute la communauté la considère immédiatement comme la principale suspecte. À mesure que la vérité sur les événements dessine, les réponses menacent de révéler les nombreux secrets enfouis dans les marécages.

Allociné

[Film] Là où chantent les écrevisses (2022)

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler du film Là où chantent les écrevisses.

 

Il s’agit d’un thriller dramatique américain, adapté du roman du même nom écrit par Delia Owens.

 

Le long-métrage est réalisé par Olivia Newman. C’est la première fois que j’ai l’occasion de découvrir son travail. J’ai vu qu’elle avait réalisé un film pour Netflix en 2018 (First Match). Hormis cela, elle a surtout travaillé sur des séries.

En revanche, la promo du long-métrage a énormément mis en avant le fait qu’il était produit par Reese Witherspoon. C’est une actrice que j’aime bien, mais j’avoue que je ne connaissais pas l’impact qu’elle avait en tant que productrice à Hollywood.

 

Le casting contenait quelques noms que je connaissais déjà. Mais ce qui m’a vraiment intéressé, c’est le synopsis et la bande-annonce qui mettaient l’accent sur les mystères autour de l’enquête qui ouvre le récit et autour de Kya, la jeune fille abandonnée ayant grandi seule dans les marécages. 

[Film] Là où chantent les écrevisses (2022)

C’est donc avec beaucoup de curiosité que j’ai été voir Là où chantent les écrevisses au cinéma. Et je dois dire que j’ai beaucoup aimé le film.

 

Alors, je dois tout de même avouer avoir été un peu décontenancé lorsque je me suis aperçu qu’on était en réalité davantage face à un drame qu’à un thriller. En réalité, l’enquête qui ouvre le récit va surtout servir de prétexte pour explorer l’histoire de Kya, cette jeune fille ayant grandi seule dans des marécages, abandonnée par ses proches, exclue par le reste de la société.

Ça peut donc déstabiliser au premier abord, mais ça donne tout de même un récit très intéressant qui va aborder la question de l’exclusion sociale et de la facilité que peut avoir la société de juger l’autre uniquement sur des apparences et des différences, sans même chercher à creuser plus.

 

Et je pense qu’au final, au-delà du procès lié au meurtre qui ouvre le long-métrage, l’idée du récit c’est surtout de faire le procès de cette petite communauté d’habitants d’une petite ville américaine des années 60 qui a totalement exclu et abandonné cette jeune fille livrée à elle-même. 

[Film] Là où chantent les écrevisses (2022)

On pourra aussi constater que Kya a fortement été influencé par le caractère de son père qui avait un côté très paranoïaque, qui refusait de laisser sa fille fréquenter d’autres personnes, qui ne faisait confiance à personne en réalité (il avait peut-être une certaine forme de honte aussi, une honte du regard des autres sur sa situation familiale et sur lui-même puisqu’on constate rapidement qu’il a niveau d’apprentissage nettement en dessous de la plupart des autres personnages).

Ce qui amène donc Kya à être elle-même très méfiante des habitants de la ville (et en même temps, vu ce qu’elle va subir durant le film, on ne peut pas lui en vouloir).

 

Bon, il y a un évènement au début du film qui me paraît un peu trop exagéré… Lorsque l’on voit les différents membres de la famille de Kya fuirent la maison familiale à tour de rôle pour échapper au père violent. 

[Film] Là où chantent les écrevisses (2022)

Ça me choque un peu que personne ne se soit dit que c’était une mauvaise idée de laisser la plus petite toute seule avec ce père violent…

 

On va néanmoins rapidement s’attacher à Kya (il faut dire qu’elle est magnifiquement interprétée par l’actrice Daisy Edgar-Jones).

 

Et finalement, même si l’enquête concernant le meurtre au début du film finit par passer largement au second plan pour nous parler plutôt de la vie de Kya et l’exclusion qu’elle a dû affronter, il y a tout de même quelques mystères qui vont être résolue au fur et à mesure que le récit avance.

Et, même si je dois avouer qu’à un moment j’ai commencé à me dire que c’était assez prévisible, qu’on pouvait se douter facilement de ce qui allait arriver ensuite, j’ai tout de même été surpris à plusieurs instants, et ce jusqu’à la toute fin du long-métrage.

 

Donc, le récit est à la fois très intéressant et assez surprenant, tout en nous permettant de suivre un personnage principal très attachant et parfaitement bien interprété. 

[Film] Là où chantent les écrevisses (2022)

Mais le film est aussi très beau visuellement. La mise en scène va nous proposer des plans absolument magnifiques. Les décors sont très bien choisis et on voit que la réalisatrice sait les filmer pour les sublimer.

La gestion de la lumière, par exemple, est vraiment bien maîtrisée.

 

L’alternance entre les scènes de procès et de flashback sur la vie de Kya permet au film d’être bien rythmé (et apporte énormément au maintien du suspense concernant certaines zones d’ombre de l’intrigue).

 

Voilà ce que j’avais à dire sur Là où chantent les écrevisses. C’est vraiment une très bonne surprise.

J’ai été assez étonné du ton du long-métrage qui n’était pas nécessairement celui auquel je m’attendais. Mais, le récit a su aborder des thématiques assez intéressantes tout en restant surprenant par instants. Il nous amène à suivre un personnage principal très intéressant, porté par une excellente actrice (il faut dire que l’ensemble du casting est vraiment bon). Et la mise en scène très bien maîtrisée apporte des images absolument magnifiques.

Je suis donc très content de ce que j’ai vu dans Là où chantent les écrevisses. Je vous recommande vivement de le découvrir au cinéma.

[Film] Là où chantent les écrevisses (2022)

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !


Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

> Retrouvez les podcasts Ciné-O-maX <

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents