Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

Publié par Cinéo Max sur 13 Septembre 2022, 23:30pm

Catégories : #Everything Everywhere All at Once, #science-fiction, #Daniel Kwan, #Daniel Scheinert, #Michelle Yeoh, #Stephanie Hsu, #Ke Huy Quan, #Jamie Lee Curtis, #Les Films

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

Film de science-fiction américain, sorti en 2022, réalisé par Daniel Kwan et Daniel Scheinert, avec Michelle Yeoh, Stephanie Hsu, Ke Huy Quan, Jamie Lee Curtis…

 

  • Synopsis :

Evelyn Wang est à bout : elle ne comprend plus sa famille, son travail et croule sous les impôts… Soudain, elle se retrouve plongée dans le multivers, des mondes parallèles où elle explore toutes les vies qu’elle aurait pu mener. Face à des forces obscures, elle seule peut sauver le monde mais aussi préserver la chose la plus précieuse : sa famille.

Allociné

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler d’Everything Everywhere All at Once.

 

C’est un film que j’étais très curieux de voir. Pour une raison très simple : comme deux blockbusters marveliens récents, il aborde le multiverse. Sauf qu’à la différence des films de super-héros, on est ici face à un film d’auteur avec un traitement du multiverse qui semblait beaucoup plus artistique et conceptuel que ce qu’a pu nous proposer la Maison des Idées.

 

Il faut rajouter la présence au casting de Michelle Yeoh qui est l’une des actrices asiatiques les plus populaires.

Je ne me suis aperçu de la présence de Jamie Lee Curtis que lorsque le film était commencé, je ne peux donc pas dire qu’elle faisait partie de mes attentes, mais elle aurait pu l’être si j’avais su avant qu’elle était au casting.

 

Après avoir attendu de nombreux mois que le film sorte au cinéma (il est sorti au mois de mars aux USA et en août en France), j’ai donc été voir Everything Everywhere All at Once au cinéma. 

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

Et je dois dire qu’en sortant de la salle, je ne savais pas quoi en penser.

 

C’est un long-métrage très complexe, bien que le scénario et son concept pourraient tenir sur un post-it, en tout cas au premier abord.

En gros, l’idée c’est que face à une menace mettant en jeu le multiverse entier, un groupe de combattants se sert d’une technologie leur permettant de se connecter à l’esprit de leur double d’un autre univers pour acquérir leurs compétences et interagir avec d’autres mondes.

Nous allons suivre Evelyn Wang, une mère de famille dépassée par les problèmes qui s’accumulent dans sa vie privée et sa vie professionnelle, qui va être embarquée dans le multiverse alors qu’elle est vue comme la seule personne pouvant combattre la mystérieuse menace multiverselle.

 

Sur le papier, c’est une intrigue très simple et suffisamment efficace pour imposer ce film comme une nouvelle pierre importante de la pop culture. 

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

Dans les faits, nous allons vite nous apercevoir que le film va vite finir par faire passer cette intrigue au second plan et partir dans tous les sens.

 

Il va partir dans tous les sens pour exploiter à son maximum le concept de multiverse (à ce niveau-là, Spider-Man : No Way Home et Doctor Strange in the Multiverse of Madness font pâle figure à côté d’Everything Everywhere All at Once), mais aussi pour développer de manière très psychologique et philosophique le personnage d’Evelyn Wang (jouée par Michelle Yeoh).

 

Et c’est là le but premier du long-métrage en réalité : le développement de ce personnage principal, et comment son aventure dans le multiverse va l’aider à faire face à ses problèmes personnels et, au bout du compte, va l’amener à se rapprocher de sa fille dont elle était en train de s’éloigner. 

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

C’est d’ailleurs une très belle idée de montrer que les difficultés d’une relation mère/fille peuvent prendre des proportions multiverselles. Ça apporte des thématiques et des réflexions très intéressantes, avec beaucoup d’émotion, mais j’avoue que l’aspect très philosophique du récit peu nous perdre par moments…

 

En fait, en découvrant le long-métrage, j’ai pensé à Tenet de Christopher Nolan. Et en particulier à la phrase prononcée par Clémence Poésy : « ne cherchez pas à comprendre, juste ressentez ».

C’est exactement ce qui s’est passé avec Everything Everywhere All at Once. Au bout d’un moment, j’ai totalement déconnecté, je ne cherchais plus à comprendre ce qu’il se passait, ni comment, ni pourquoi. Je ne cherchais plus à saisir les subtilités des différentes règles mises en place au sein du multiverse présenté dans le long-métrage.

Je me contentais de ressentir l’émotion des personnages principaux… 

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

Et sur ce point, il faut dire que j’étais servi. Le film est vraiment très émouvant.

Alors oui, il part dans tous les sens, donc oui c’est par moments très complexe à comprendre. Mais l’important c’est surtout le développement autour du personnage d’Evelyn, et le cheminement psychologique qu’elle va faire.

 

C’est d’ailleurs très intéressant de constater que depuis un an, c’est le 3ème long-métrage à parler du multiverse, et les 3 films auront traité cette thématique de manières totalement différentes.

Spider-Man utilisait le multiverse uniquement comme un argument commercial…

Doctor Strange utilisait le multiverse comme un véritable ressort scénaristique essentiel à l’intrigue.

Everything Everywhere All at Once quant à lui vient utiliser le multiverse pour développer la psychologie d’un personnage aux problèmes profondément humains. 

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

L’exploitation extrême du multiverse, qui est à l’origine du fait que le film parte dans tous les sens, va amener des séquences très inventives d’un point de vue visuel.

C’est déjà quelque chose qui était teasé par les différentes affiches du long-métrage d’ailleurs. Chaque passage dans un univers différent va amener la mise en scène à changer de style, nous donnant presque l’impression de voir plusieurs films en un… C’est là qu’on voit les talents techniques des deux metteurs en scène.

 

Il y a aussi des passages très décalés. Certaines sont tellement surprenantes qu’elles peuvent faire rigoler… Mais il y aussi une portion d’humour en dessous de la ceinture, ce que je n’apprécie pas particulièrement… C’est l’un des points noirs du film pour moi, même si c’est très subjectif pour le coup.

 

Dans l’ensemble le casting est vraiment très bon. Michelle Yeoh en tête bien évidemment. 

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

Mais il faudra aussi saluer les prestations de Stephanie Hsu, Ke Huy Quan, James Hong et Jamie Lee Curtis.

 

Voilà ce que j’avais à dire sur Everything Everywhere All at Once.

En vrai, c’est un film tellement complexe qu’il me faudra surement d’autres visionnages pour déceler de nombreuses autres choses à dire dessus.

 

En tout cas, je trouve qu’au niveau de l’émotion et du message envoyé, le film est très réussi, même si l’intrigue est assez complexe à suivre. Il n’empêche que le casting est absolument excellent, que la mise en scène est très inventive et que le développement de personnage (point central du film finalement) est réussi.

 

Je suis donc plutôt convaincu par Everything Everywhere All at Once, même s’il me faudra surement d’autres visionnages pour me faire un avis définitif. En tout cas, j’ai bien envie de vous le recommander : de par son originalité, il mérite d’être vu au moins une fois. 

[Film] Everything Everywhere All at Once (2022)

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !


Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

> Retrouvez les podcasts Ciné-O-maX <

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents