Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Film] The Woman King (2022)

Publié par Cinéo Max sur 4 Octobre 2022, 23:30pm

Catégories : #The Woman King, #Historique, #Gina Prince-Bythewood, #Viola Davis, #Thuso Mbedu, #Lashana Lynch, #John Boyega, #Les Films

[Film] The Woman King (2022)

Film historique américano-canadien, sorti en 2022, réalisé par Gina Prince-Bythewood, avec Viola Davis, Thuso Mbedu, Lashana Lynch, John Boyega…

 

  • Synopsis :

The Woman King retrace l'histoire extraordinaire des Agojié, une unité de guerrières qui protégèrent le royaume de Dahomey au XIXème siècle en Afrique de l'Ouest. Leurs aptitudes et leur fureur n'ont jamais trouvé d'égal.

Inspiré de faits réels, The Woman King suit le destin épique de la Générale Nanisca, qui entraîne une nouvelle génération de recrues et les prépare à la bataille contre un ennemi déterminé à détruire leur mode de vie. Il y a des causes qui méritent d'être défendues...

Allociné

[Film] The Woman King (2022)

Bonjour tout le monde !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler du film The Woman King.

 

C’est un long-métrage dont j’ai appris l’existence seulement quelques semaines avant sa sortie. Mais j’ai très vite été curieux de le découvrir.

 

Déjà, il faut dire que le casting annoncé était vraiment impressionnant.

De plus, le sujet avait l’air très intéressant. D’autant plus lorsqu’on sait que le film s’inspire de faits réels. C’est une histoire de l’époque coloniale qui n’est pas très connue, et qui rappelle même certains films connus de la pop culture. En effet, ces guerrières peuvent facilement faire penser aux Amazones de Wonder Woman ou aux Dora Milaje de Black Panther.

 

Donc, j’avoue que j’étais très curieux de découvrir cette histoire méconnue. Même si j’avais un peu peur que le film exagère certains points. En effet, la bande-annonce donnait l’impression de voir des scènes d’action sorties tout droit de films de super-héros, ce qui contrastait avec l’aspect historique et adaptation de faits réels que portait pourtant le long-métrage. 

[Film] The Woman King (2022)

Donc, j’avais très envie de voir ce film, même si j’y allais avec quelques craintes.

Et au final, je dois dire que The Woman King a vraiment été une bonne surprise, j’ai passé un bon moment devant ce film.

 

Alors on va évacuer tout de suite une question qui agite tout le monde depuis quelque temps : en effet, le film romance pas mal la réalité, surtout lorsqu’il s’agit des Agojies, les guerrières qui défendaient le royaume du Dahomey. Pour être honnête, il n’y a même pas besoin d’être historien pour s’en rendre compte…

On est en train de parler d’un groupe de guerrière qui a fait plusieurs raids meurtriers contre des tribus ennemies pendant des décennies, forcément qu’en faire les héroïnes d’un tel film va amener le récit à romancer la réalité.

Mais j’ai quand même envie de rappeler que c’est le principe de ce genre de long-métrage (la plupart des films historiques s’arrangent à un moment ou un autre avec la réalité), et que celui-ci a bel et bien été vendu comme étant "inspiré de faits réels". 

[Film] The Woman King (2022)

Ça ne reste qu’une inspiration, en aucun cas le film s’est positionné comme un documentaire.

Et je serais tenté de rappeler aussi que même si le long-métrage place les Agojies en position de héroïnes, elles font tout de même preuve durant les scènes d’action d’une certaine sauvagerie qu’il ne faut pas sous-estimer.

 

Donc oui, le film a tendance à romancer l’histoire des Agojies, il ne s’interdit pour autant pas d’aborder quelques sujets un peu sensibles, comme par exemple la participation de certains états africains, dont le royaume du Dahomey que nous suivons dans le long-métrage, à la traite négrière…

Et c’est peut-être là que je trouve le film très intéressant. Même s’il prend quelques libertés avec la réalité historique, le long-métrage va vraiment essayer de retranscrire le plus pleinement possible cette époque assez méconnue de l’histoire coloniale. 

[Film] The Woman King (2022)

Ce qui va donc donner un récit assez dense. Il va vraiment y avoir beaucoup de sous intrigues et d’enjeux.

Entre les éléments se rapportant donc à l’histoire coloniale, à l’esclavagisme, ceux en lien avec le conflit entre le Royaume du Dahomey et l’Empire Oyo, et les petites intrigues venant développer les personnages principaux, il faut reconnaître que ça fait tout de même beaucoup de choses à traiter au sein du long-métrage d’un peu plus de 2h. Peut-être trop de choses à traiter du coup.

 

Il y a forcément des intrigues qui vont moins nous intéresser, et peut-être même qu’on va pouvoir se dire que certaines parties du film n’étaient pas forcément nécessaires. C’est en tout cas l’impression que j’ai, il y a au moins une sous intrigue que je trouve inutile et qui aurait pu être coupée, surtout qu’elle arrive assez tard, on ne sait pas d’où elle sort et elle se révèle très prévisible. 

[Film] The Woman King (2022)

Mais, en dehors de ce défaut-là, le long-métrage se révèle très intéressant à suivre tout de même, et assez fort en émotion par moments.

 

De même, si le film romance l’histoire des Agojies, la crainte que j’avais concernant une éventuelle exagération des scènes d’action ne s’est finalement pas concrétisée. On a des scènes d’action assez violentes (ce n’est pas non plus de l’extrême violence comme on a pu voir dans d’autres films historiques). Elles sont globalement bien réalisées.

 

Dans l’ensemble le casting est plutôt bon. En fait c’est simple, les actrices qui incarnent les Agojies sont absolument excellentes. J’ai surtout été impressionné par Viola Davis, Lashana Lynch et Sheila Atim.

Thuso Mbedu, qui incarne le personnage principal en quelque sorte (parce qu’en réalité, le rôle-titre est plutôt tenu par Viola Davis, mais au final le récit va nous amener à nous attacher davantage à la jeune Nawi, jouée donc par Thuso Mbedu), est très bonne dans son rôle aussi. 

[Film] The Woman King (2022)

En revanche, je trouve que John Boyega manque de charisme dans le rôle du roi Ghézo.

Alors, j’avoue que je me demande quand même si ce n’est pas voulu par le film justement, de montrer que le roi Ghézo lui-même en réalité n’est pas un souverain charismatique et peu respectable.

 

La bande originale, composée par Terence Blanchard, contient des musiques vraiment excellentes aussi. Les décors sont très bien reconstitués par Akin McKenzie.

 

Voilà ce que j’avais à dire sur The Woman King.

J’ai vraiment apprécié ce film. C’est un long-métrage que je trouve très intéressant grâce à ce qu’il nous raconte, mais aussi très divertissant grâce à la réalisation de ces scènes d’action et son rythme. On a un très bon casting féminin, de beaux décors et une excellente bande originale.

Ce n’est donc pas un film sans défaut, j’en ai exposé quelques-uns, mais The Woman King est un long-métrage solide, que j’ai apprécié découvrir au cinéma. Je vous le recommande donc vivement.

[Film] The Woman King (2022)

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !


Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

> Retrouvez les podcasts Ciné-O-maX <

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents