Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciné-o-Max

Ciné-o-Max

Critiques de films et de séries - NOUVEAU BLOG : http://randonormandie.over-blog.com/


[Révision] Doctor Who saison 2

Publié par Cinéo Max sur 30 Mai 2020, 23:30pm

Catégories : #Doctor Who, #science-fiction, #David Tennant, #Billie Piper, #Noel Clarke, #Camille Coduri, #les séries, #Les révisions

[Révision] Doctor Who saison 2

Série de science-fiction britannique créée en 1963 par Sydney Newman et Donald Wilson, puis relancée en 2005 par Russell T Davies, avec David Tennant, Billie Piper, Noel Clarke, Camille Coduri…

 

  • Synopsis :

Qu'est-ce que l'Institut Torchwood ? Que va-t-il se passer pour que Rose devienne comme l'a dit la Bête : "la petite fille qui mourra si tôt dans la bataille" ?

Allociné

[Révision] Doctor Who saison 2

Bonjour tout le monde !

Il y a quelques semaines je vous ai parlé de la 1ère saison de Doctor Who, sous une forme différente des critiques habituelles, en vous promettant d’essayer de vous parler des saisons suivantes.

Cet article a ensuite donné naissance à une nouvelle rubrique : les Révisions.

Eh bien aujourd’hui retournons aux bases pour parler de la saison 2 de Doctor Who.

 

C’est bien simple, je retiens principalement deux choses de cette 2nde saison : David Tennant et le déchirement provoqué par le départ de la série de Billie Piper, l’interprète de Rose Tyler, la compagne du Docteur.

 

Donc premièrement : David Tennant, qui fait ses débuts dans le rôle du Docteur (le 10ème) après le passage éclair de Christopher Eccleston. Et sincèrement, je trouve incroyable la rapidité avec laquelle David Tennant s’est approprié le personnage. Alors peut-être que le fait qu’Eccleston n’ait pas eu vraiment le temps de s’imposer dans le rôle (comme je le disais dans mon article sur la 1ère saison) joue sur mon ressenti, mais au bout de quelques épisodes, je ne pouvais déjà plus imaginer un autre acteur à la place de Tennant. Il arrive parfaitement bien à faire ressortir à la fois le côté grave et le côté décalé qui caractérisent le personnage. 

[Révision] Doctor Who saison 2

Passons maintenant au deuxième point m’ayant marqué : le déchirement provoqué par le départ de Billie Piper à l’issue de la saison…

 

Comme je le disais dans mon article sur la 1ère saison, Rose Tyler, interprétée par Billie Piper, est le tout premier personnage auquel on s’attache. On s’attache d’abord à elle pour ensuite l’accompagner et découvrir le Docteur et s’y attacher en même temps qu’elle. C’est donc le tout premier personnage que l’on découvre dans la version 2005 de Doctor Who, et la voir partir à la fin de cette 2nde saison, ça revient, en quelque sorte, à perdre notre premier point de repère dans la série… On tourne une page et dans un sens, on peut redouter la prochaine compagne, ou le prochain compagnon, en se demandant si on l’appréciera autant…

 

Il faut noter aussi que Billie Piper assurait le lien entre les deux premières saisons, elle nous accompagnait dans la découverte du nouveau Docteur (on retrouve l’idée du point de repère). Dans la saison 3, ça sera donc à David Tennant d’accomplir ce travail d’accompagnement du spectateur vers la nouvelle compagne.

 

Si jamais il y a des personnes qui ne connaissent pas encore la série (eh bien je leur dirais déjà de ne surtout pas lire mes articles remplis de spoiler 😱) ou qui la découvrent en même temps qu’ils lisent mes articles, je tiens à les prévenir, ce genre de déchirement va souvent se répéter au fur et à mesure des changements de Docteur et de compagnes… Ce qui prouve que les personnages sont bien travaillés et que les actrices et acteurs ont bien fait leur travail dans un sens. 

[Révision] Doctor Who saison 2

D’ailleurs, cette idée de changement régulier de compagnons (provoqué parfois par la mort de la compagne en question…) et ce déchirement que cela provoque chez le Docteur, et chez le spectateur lui-même, va vraiment être l’un des thèmes centraux de cette saison…

 

En effet, ça va démarrer avec l’épisode 3, « L'École des retrouvailles », où, le temps d’un épisode, le Docteur va retrouver son ancienne compagne Sarah Jane Smith (interprétée par la regrettée Elisabeth Sladen, décédée en 2011) et son chien robot K-9, deux personnages issus de la première version de la série. Et cette rencontre avec cette ancienne compagne va pousser Rose Tyler à se poser des questions à propos de sa propre place de compagne… Des questionnements qui vont être amplifiés par une forme de jalousie et de rivalité entre Rose Tyler et Sarah Jane Smith. Pour résumer, ces questionnements sont « mais combien y a-t-il eu de compagnes avant moi ? », « finalement, nos aventures ne sont pas aussi uniques que je ne le pensais ? », « et à la fin, ça se termine comment ? Va-t-il m’abandonner pour s’envoler avec une autre ? » …

 

Ces questionnements vont amener le Docteur à une réflexion que j’ai trouvée vraiment profonde, dans ce même épisode, où il va rappeler que lui est immortel alors que ses compagnes ne le sont pas, et il va conclure avec cette phrase « vous vous pouvez passer toute votre vie avec moi, mais moi je ne peux pas passer toute ma vie avec vous » … 

[Révision] Doctor Who saison 2

Une phrase qui va être parfaitement illustrée dans l’épisode suivant « La Cheminée des temps » où le Docteur va faire la rencontre de Madame de Pompadour. Il va la rencontrer en passant par une cheminée qui relie un vaisseau spatial du futur à l’époque de Madame de Pompadour. Il va se lier d’une profonde amitié avec elle. Mais quelques secondes dans le vaisseau est égal à plusieurs mois, voire années, pour Madame de Pompadour. Et au bout d’un moment, il va lui faire la promesse de revenir très vite, mais même en se dépêchant, les secondes qu’il aura passées dans le vaisseau vont l’amener à revenir trop tard, après la mort de Madame de Pompadour.

 

C’est surement l’un des épisodes les plus tristes de la saison mais aussi l’un des plus poétiques (il est vrai qu’en général, la tristesse et la mélancolie peuvent apporter beaucoup de poésie à une œuvre…). C’est aussi une parfaite illustration du questionnement autour de la place des compagnes du Docteur et du fait qu’elles ne pourront pas rester éternellement à ses côtés… Quoi qu’il arrive, le Docteur sera toujours condamné à voir disparaître ses compagnes… Ce qui rend tristement ironique toutes les réflexions de Rose pendant la saison où elle dit qu’elle restera pour toujours aux côtés du Docteur… 

[Révision] Doctor Who saison 2

Je vais être honnête, l’épisode « La Cheminée des temps » est clairement l’un de mes préférés dans cette saison (avec les deux derniers). Et ce qui est vraiment ironique pour le coup, c’est qu’il a été écrit par Steven Moffat (qui deviendra quelques années plus tard le showrunner de la série), et Russell T Davies (le showrunner de la saison 2) s’est dit mécontent parce que cet épisode brisait l’arc narratif qu’il essayait de mettre en place avec l’institut Torchwood… Je trouve ça assez drôle de critiquer cet épisode sous prétexte qu’il ne mentionne pas le nom Torchwood comme le font tous les autres épisodes de la saison, alors qu’à côté de ça, c’est l’épisode le plus profond de la saison et qu’il illustre à la perfection les questionnements posés un 1 épisode plus tôt…

 

Je connais plusieurs personnes qui ont bien aimé la série Torchwood sans même savoir que c’était un spin-off à Doctor Who… Moi-même, lorsque j’ai regardé cette saison pour la première fois, j’ai été surpris lorsqu’ils ont commencé à parler de Torchwood… Et pourtant, il se trouve que Torchwood est accessoirement l’anagramme de Doctor Who

Et c’est donc dans cette seconde saison qu’on découvre cet institut pour la première fois. En fait, ça va fonctionner comme dans la première saison, où on entendait à plusieurs reprises l’expression « le grand méchant loup », avant de découvrir à quoi ça correspondait dans le dernier épisode…

Ici c’est pareil. On va entendre plusieurs allusions à l’institut Torchwood avant de vraiment le découvrir dans les deux derniers épisodes.

 

Quelques mois plus tard, cet institut aura le droit à sa propre série. Tout comme le personnage de Sarah Jane Smith, dont j’ai déjà parlé précédemment, qui va ensuite avoir le droit à son spin-off :  The Sarah Jane Adventures. Cette saison 2 de Doctor Who a donc permis le lancement deux nouvelles séries, ce n’est quand même pas rien…

[Révision] Doctor Who saison 2

En plus d’une ancienne compagne, cette saison 2 a aussi ramené les Cybermen, absents de la première saison (à part le temps d’un petit clin d’œil dans l’épisode « Dalek ») mais méchants cultes de la première version de la série. Et il faut dire qu’ils ont le droit à de très bons épisodes.

 

D’ailleurs, pour l’anecdote, dans l’épisode en deux parties « Le Règne des Cybermen », le méchant est interprété par le regretté Roger Lloyd-Pack (décédé en 2014) qui, un an plus tôt, jouait Bartemius Croupton Sr. dans Harry Potter et la Coupe de feu. Ce qui est un drôle de hasard puisque dans ce même film, David Tennant (le Docteur) interprétait le rôle du méchant Barty Croupton Jr., son fils…

 

Sinon, on retrouvera les Cybermen dans les deux derniers épisodes où ils seront confrontés, après un énorme rebondissement que personne n’avait vu venir (apparemment, la chaîne avait même coupé certaines scènes lors de la présentation aux journalistes pour éviter les fuites, c’est dire l’ampleur de l’événement à l’époque…), aux Daleks

J’ai d’ailleurs adoré les punchlines envoyés par les Daleks, ils sont très bons en battle ces personnages (« Nous sommes plusieurs milliers de Cybermen, vous penser vraiment que 4 Daleks peuvent nous battre », réponses des Daleks : «Non, je pense qu’un seul Dalek peut tous vous battre. Vous n’êtes supérieurs à nous que dans un domaine : dans l’art de mourir » ).

On va ensuite avoir le droit à grande bataille entre les Cybermen et les Daleks pour la domination de la Terre… C’est un donc un final vraiment impressionnant et assez triste comme je l’ai déjà dit plus haut. 

[Révision] Doctor Who saison 2

Le seul regret que j’ai par rapport à cette saison, comme c’est souvent dit par d’autres fans d’ailleurs, c’est le fait que l’épisode spécial de Noël diffusé le 25 décembre 2005 et se trouvant sur les DVD anglophones de la saison 2 n’est pas été inclus sur la version française… C’est dommage, parce qu’il est quasiment introuvable sur internet et ça peut créer une sensation de manque en début de saison…

 

Voilà ce que j’avais à dire sur cette 2nde saison de Doctor Who. C’est l’heure de dire adieu à Rose Tyler, incarnée par Billie Piper (qu’on pourra retrouver par la suite dans les séries Journal intime d'une call-girl et Penny Dreadful). Dans la 3ème saison, le Docteur de David Tennant sera accompagné par Martha Jones, interprétée par Freema Agyeman

 

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à laisser vos avis dans les commentaires ou par message, à le partager s'il vous a intéressé et à vous inscrire à la newsletter du blog afin de recevoir les articles en avant-première. Bonne journée !
 

Retrouvez Ciné-O-Max sur les réseaux sociaux :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents